Kako Nubukpo: ‘Mon combat contre le Franc CFA’

682

L’ancien ministre Togolais de la prospective, le guerrier anti F CFA brise le silence, depuis que certains de ses propos lors d’une conférence universitaire à Lomé, avaient fait tollé. Pour l’homme, il ne faut pas traduire le besoin de quitter le F CFA comme une révolution, encore moins une solution magique et indéfectible contre la situation d’extrême pauvreté en Afrique. Ça ne devrait pas non plus être un travail de farce: «je voudrais que nous préparions le changement, un vrai changement» lance-t-il. Qu’est-ce que le professeur Kako Nubukpo entend par quitter le franc CFA et quels sont les enjeux liés à un tel engagement ? quels défis ? Réponses dans le message intégral ci-dessous.

Abolir le franc CFA, c’est la mission, le combat qui m’anime depuis une quinzaine d’années. Docteur en économie et agrégé des Facultés de Sciences Economiques, j’ai exercé des fonctions de macro économiste, chef de service au siège de la BCEAO à Dakar, été ministre de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques du Togo, chercheur à l’Université d’Oxford (University College) et, aujourd’hui, je suis directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’Organisation Internationale de la Francophonie à Paris.

Je ne me paye pas de titres, je cumule les expériences. Mes interrogations sur le franc CFA ne sont pas un objet d’étude de tour d’ivoire. Chercheur, acteur institutionnel, j’ai éprouvé, sous diverses facettes, les limites de notre système monétaire, frein au développement des pays qui en sont encore tributaires. C’est contre cette servitude volontaire que je m’élève pour l’avenir de nos pays et de nos enfants. Comment leur expliquer demain que nous avons laissé faire ? Que nous avons nourri les caisses du Trésor Public français ? Tandis que les réserves qu’il nous impose avec notre pleine allégeance pourraient être réinjectées dans nos économies pour construire des écoles, des dispensaires, pour électrifier les zones rurales, construire des infrastructures modernes, dignes du 21e siècle, permettre aux jeunes d’accéder au crédit bancaire et financer des activités génératrices de revenus. Je ne suis pas un militant, je suis un intellectuel engagé. Je souhaite que, par-delà toute faillibilité humaine, le débat, parce qu’il dépasse ma seule personne, ait lieu.

Il me paraît d’autant plus urgent à mener que, faute d’avoir pu diversifier leurs économies au moment du cycle décennal haussier des matières premières, notamment du pétrole, les pays de la zone Franc exportateurs de pétrole subissent actuellement de plein fouet le retournement du cours des matières premières. Une telle situation laisse planer le spectre d’une nouvelle dévaluation du franc CFA dans les semaines ou mois à venir. Elle rend en partie caduc en l’état le débat sur l’utilisation optimale de réserves de changes, ces dernières ayant fondu comme neige au soleil dans le compte d’opérations détenu auprès du Trésor français, et ce au rythme de l’accroissement des déficits jumeaux accumulés par les économies de la zone Franc.

En tant qu’observateur averti, et de concert avec mes collègues investis dans ce combat, nous observons que nombreux sont celles et ceux qui nous rejoignent et viennent grossir nos rangs parce que la cause que nous défendons est juste. Nous ne sommes pas des pyromanes, nous ne souhaitons pas déstabiliser nos économies déjà fragiles, argument qu’on nous oppose trop facilement. Nous souhaitons que nos Etats puissent jouir pleinement de leur souveraineté dans un cadre économique rénové au service du plus grand nombre.

La parité fixe avec l’euro prétendument gage de stabilité, la totale garantie de convertibilité du franc CFA en euro et la libre circulation des capitaux restent la voie royale de l’accumulation hors de nos frontières. Il y a une manne, bas de laine dans les banques européennes, qui nous échappe tandis que la majorité de nos populations restent acculées dans des conditions de pauvreté sans qu’aucun horizon ne se dégage, au risque d’emprunter parfois des pirogues sépultures de leur dernier voyage. Je vous le dis ça suffit. Nous sommes responsables et nous ne pouvons pas nous défausser de nos responsabilités.

Dans une série récente d’articles et d’interviews, les responsables politiques et économiques français nous mettent devant nos responsabilités et affirment que la France prendra simplement acte de la voie que les africains auront décidé de suivre en matière de gestion monétaire au sein de la zone Franc. S’il y a lieu de critiquer un manque d’élégance de la part d’un partenaire qui, par le passé, a fait preuve de beaucoup moins de pudeur à propos des affaires africaines, chiche, prenons nos responsabilités, faisons des propositions audacieuses mais responsables.

Entendons-nous bien, le changement de système monétaire au sein de la zone Franc ne sera pas une révolution. Je ne crois guère au grand soir. Il faudra d’abord opter pour un franc CFA moins rigide, rattaché à un panier de devises. Il faudra négocier l’abandon du système du compte d’opérations, véritable assurance tous risques contre les défaillances de la gouvernance africaine au lieu d’assurer contre les chocs exogènes-sa vocation première- et donc couper le cordon ombilical avec le Trésor français. Faisons donc attention aux spécialistes du maquillage, qui revêtent les apparences de la réforme. Je ne souhaite pas un simple changement de dénomination de la monnaie CFA, pâle cache-misère.

Je voudrais que nous préparions le changement, un vrai changement.
Le changement peut faire peur, peur parce qu’il y a l’inconnu. Ceci n’est pas nouveau, la question est existentialiste. En économie monétaire ce sentiment porte un nom : « la peur du flottement ». Mais pour y parer, il faut s’y préparer, débattre, envisager différents scenarii, agir et justement ne pas avoir peur, avoir confiance en nous. L’abolition du franc CFA, vestige amovible de la colonisation, n’est pas une idée, c’est un programme.

J’en appelle à toutes les bonnes volontés, aux forces vives de nos pays, à rejoindre le débat, nous éclairer de leurs réflexions, de leurs talents. Il nous faut nous fixer un cap. Une autre Afrique est possible et ce n’est pas seulement une utopie. L’Histoire nous regarde.

Source : www.icilome.com

2 COMMENTS

  1. Et les milliards volés par votre club ne peuvent pas construire les infrastructures dont tu parles?Arrête stp ce combat l’autruche que tu engendres

  2. Je suis un maître Marabout Voyant medium Guérisseur.Je me nomme LE PUISSANT SORCIER AZE Hounvi mais tout le monde m’appelle Azé à cause de mon bon travail ; Les hommes qui deviennent fou amoureux de leur femmes du jour au lendemain…Je suis reconnu pour avoir apporter du changement dans la vie de milliers de gens déjà à travers le monde.Je combine les plus puissants sorts vaudou avec une utilisation EFFICACE mais SANS DANGER de la Magie Noire pour résoudre rapidement et durablement tous vos problèmes : amour, chance, travail,aide à l’entreprise,impuissance sexuelle, attraction de clientèle,arrêt de l’alcool et du tabac, fécondité, entente familiale, examens, permis de conduire, timidité, concours des administrations…Les formules magiques, la magie, les sortilèges les talismans mystiques, les poupées vaudou, les formules d’amour, les formules de l’argent, sortilèges d’amour, les livres magiques, la protection:
    1- Contre la sorcellerie
    2- Contre la malchance
    3- Portefeuille magique
    4- Pour se faire aimer
    5- Contre divorce
    6- Provocation de divorce
    7- Retour de l’amour conjugal
    8- Gain Facile
    9- Contre poison
    10- Impuissance total
    11- Contre affectations non désirées
    12- Pour occuper une place en société
    13- Développement de sexe
    14- Ménopause Précoce
    15- Epilepsie
    16- Drépanocytose
    17- Discussion de femme, de l’homme
    18- Discussion du terrain
    19- Battement de coeur
    20- Ulcères
    21- Pour rendre moins difficile une situation
    22- Protection contre ennemis
    23- Contre la faiblesse d’une grossesse
    24- Contre tétanos
    25- La stérilité féminine et masculin
    26- Aide mémoire
    27- Savons de chance pour allez a l’examen
    28- Azoospermies
    29- Contre les envoûtements
    30- Protection retour à l’envoyeur
    31- Règle douloureuses
    32- Hypotension
    33- Hypertension
    34- Contre tension
    35- Dépression mental
    36- Contre attaques
    37- Ce-dèmes
    38- Pour provoquer la menstrues
    39- Pour régulariser les règles
    40- Pour sauver une personne
    41- Pour éviter de faire des enfants mort
    42- Pour attirer la clientèle
    43- Pour engrosser facilement
    44- Pour empêcher une femme de sortir
    45- Pour être sorcier
    46- Pour soigné la folie
    47- Recette pour faire un garçon
    48- Contre gaspillage
    49- Contre le divorce
    50- Pour reprendre sa femme ou son mari
    51- Pour être patron au travail
    52- Pour avoir beaucoup de travail
    53- Pour bien garder son entreprise
    Quelle que soit la nature de votre problème et de vos souhaits, n’hésitez pas à en parler et à vous vous renseigner gratuitement sur les modalités pratiques relatives à nos services. Pour cela, il vous suffit d’exposer brièvement votre situation par téléphone eou sur mon whatsapp.Pour toutes offres spéciales, tous renseignements.
    Adresse Email : [email protected]
    TEL: +22966547777/Whatsapp : +22966547777

LEAVE A REPLY