Kako Nubukpo : il faut avoir »une monnaie flexible » pour créer de l’emploi

160

L’enseignant chercheur, Kako Nubukpo a contribué à la publication d’un livre intitulé « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire : A qui profite le franc CFA? ». Reçu sur les plateaux de TV5 Monde, il a profité pour expliquer pourquoi le franc CFA constitue un blocage pour l’émergence des pays francophones.
 
« Le franc CFA est le dernier avatar de la colonisation, il profite à certaines élites africaines, à certains grands groupes européens qui peuvent bénéficier des avantages liés au CFA notamment la garantie de convertibilité et la liberté de circulation des capitaux », déclare l’ex ministre togolais Kako Nubukpo.
 
Revenant sur l’extraversion économique, le chercheur d’Oxford a expliqué que nous avons un système financier qui a du mal à financer l’économie réelle. Mais à l’opposé, il y a beaucoup de capitaux qui quittent l’Afrique francophone vers les autres continents.
 
Le franc CFA, une monnaie forte qui n’arrive pas à financer l’émergence des pays est un paradoxe.
 
Approches de solution
 
Nubukpo propose des politiques publiques expansionnistes pour financer l’émergence.
 
Comme l’argent a de la peine à circuler dans les pays qui ont en partage le franc CFA, Nubukpo propose qu’il faut avoir une monnaie flexible pour permettre aux Petits et Moyens Entreprises ( PME) de créer l’activité et de l’emploi et financer les infrastructures au niveau régional.
 
Il propose également de revoir l’émission monétaire qui est à 80% selon un rapport de la banque de France ».
 
Alors qu’il y a une marge de 60% qui pouvait financer d’autres chantiers de développement dans les pays du Sud.
 
source : Golfe News
 

TogoActualité.com