Kabirou Mbodje aux rencontres financières internationales de Paris

350

(WARI) – Kabirou Mbodje, fondateur et CEO de Wari, a participé aux Rencontres Financières Internationales organisées par Paris Europlace, les 11 et 12 juillet. Kabirou Mbodje s’est exprimé sur l’apport de la fintech et du digital pour favoriser l’inclusion financière en Afrique.

Dans le cadre des Rencontres Financières Internationales organisées par la Bourse Paris Europlace, les 11 et 12 juillet, qui ont réuni plus de 1000 représentants d’entreprises, d’investisseurs, de banques et de gestionnaires d’actifs, le laboratoire de la finance africaine, Africa Finlab, a organisé une table ronde inaugurée par le financier et ancien Premier Ministre du Bénin, Lionel Zinsou.

Les débats ont porté sur la contribution des marchés de capitaux et des innovations digitales dans le financement des économies africaines et leur développement. « Wari, qui a su se développer en s’adaptant aux habitudes et usages locaux, apporte la démonstration  que l’Afrique est un laboratoire digital pour le monde. Pour garantir le succès de la fintech africaine à l’international, il faut accroître la visibilité de ses acteurs et développer un cadre réglementaire propice à l’innovation et à l’investissement », a déclaré Kabirou Mbodje.

Concernant l’inclusion financière des populations, Kabirou Mbodje a insisté sur une approche globale alors que le taux de bancarisation ne dépasse pas les 20 % en Afrique subsaharienne : « Ouvrir un compte en banque ne suffit pas pour parler d’inclusion financière. Il faut avant tout permettre à chacun de pouvoir acheter, vendre, effectuer toutes sortes de transactions, investir, économiser, épargner… C’est exactement ce que le digital permet, et à moindre coût. »

Selon une étude du cabinet Deloitte, les investissements dans la fintech en Afrique se sont élevés à 800 millions de dollars en 2016 et plus de 600 millions de smartphones seront en circulation d’ici à 2025.

Créé en 2008, Wari est une plateforme digitale unique située au cœur de l’ubérisation des économies africaines et de l’inclusion financière du continent. Paiements de toutes sortes, recharge de crédits téléphoniques, versements de pensions, bourses ou salaires… les solutions développées par la plateforme Wari répondent à des besoins du quotidien, pour le plus grand nombre et à moindre coût. Wari compte 212 millions d’utilisateurs et gère 1 million de transactions par jour (soit plus de 6 milliards de dollars de flux annuels), via 500 000 points de service et 152 banques partenaires dans plus de 60 pays.

À propos de WARI

Créé en 2008 à Dakar (Sénégal), le Groupe Wari est un agrégateur de solutions digitales et polyvalentes pour assurer toute une gamme de transactions du quotidien, financières ou non financières : paiement, recharge de crédit téléphonique, versement de pension, bourse ou salaire, transfert d’argent… Wari opère 1 million de transactions par jour, soit plus de 6 milliards de dollars de flux annuels, en croissance de 15 % en moyenne par an. Avec 500 000 points de service et 152 banques partenaires, Wari compte 212 millions d’utilisateurs et a généré 45 000 emplois directs dont 18 000 au Sénégal.

Acteur leader en Afrique de l’Ouest et accélérateur de l’inclusion financière sur le continent, la plateforme Wari se développe à présent à l’international (présence dans 60 pays), convaincue que le digital africain est porteur de croissance et de solutions globales. En 2017, le groupe Wari a annoncé l’acquisition du deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal, TIGO, et est en processus d’acquisition de la banque SIAB au Togo.

320 waki logo

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here