Joseph Koffigoh :’Oui, après le Sommet, on redescend sur terre’

228

L’événement qui a plombé l’actualité cette semaine, ne pouvait passer inaperçu sous la plume de l’ancien Premier ministre. « Les retombées d’un sommet », a-t-il titré son ode.

« Le Sommet est fini; les vagues se retirent », écrit Me Joseph Koffigoh qui se réjouit du fait que les activités se soient déroulées sans heurts, ou tout autre avènement faisant état d’insécurité.

Derrière sa plume, le poète se fait quand même réaliste :

«Oh, le fameux sommet sur la mer se termine;
On revient à nos peurs qui ne sont pas marines:
Ce sont les réformes de nos institutions…,
On peut, dans la foulée, trouver des solutions ».

Bref, « on redescend sur terre », à nos réalités quotidiennes après le sommet. Réformes constitutionnelles et institutionnelles, élections locales, les revendications sociales, la grève des enseignants… Mais avant tout, quel est le bilan de ce qui a fait tant de remous dans le quotidien des Togolais ?

Joseph Koffigoh estime qu’outre l’Afrique, c’est tout le Togo qui gagne. Il conseille de voir au-delà des dettes et des sommes faramineuses dépensées dans le cadre de ce sommet.

« Pensez moins aux dettes! Je dis: “laissez tomber!”
On les paiera plus tard; voyez les retombées
Dans les comptes privés de nos opérateurs,
Transporteurs, hôteliers; pour eux c’est du bonheur ».

A.L

icilome.com

LEAVE A REPLY