ISOC-TOGO : Comment Koffi Hayibo envisage propulser Internet au Togo

296

Koffi Hayibo est un fervent défenseur d’Internet. Ingénieur informatique, il est membre du chapitre togolais de la communauté mondiale Internet Society (ISOC), depuis plusieurs années. Isoc Togo tente de se relever d’un profond coma de plusieurs années qui l’a paralysée. Et Koffi Hayibo est candidat pour redynamiser la communauté. Trois questions pour comprendre les motivations de ce jeune !

Bonjour Koffi Hayibo, d’abord c’est quoi Isoc ?

Isoc, c’est une association de droit américain créée par les pionniers de l’Internet pour d’une part coordonner les activités de développement de l’Internet, mais aussi s’assurer que l’Internet demeure libre ouvert et accessible à tous. Il a des chapitres dans les différentes parties du monde dont au Togo. Ses chapitres contribuent à défendre les intérêts d’Internet sur le plan local. Seulement le chapitre togolais est resté trop longtemps inactif. D’où le processus de redynamisation en cours.

Justement parlant du processus en cours, vous postulez à la présidence du Conseil d’Administration. Peut-on vous connaitre un peu ?

Je suis Koffi Inoussa Hayibo. Togolais de nationalité. Développeur d’application et IngénieurTélécom. Sur le plan professionnel, je travaille dans une multinationale de télécommunications qui est active dans plusieurs pays dans le monde dont au Togo. Mon travail consiste principalement à apporter l’Internet à nos populations et à améliorer la qualité du service internet. Au Togo avec mon employeur, on a déployé le réseau Internet mobile à Lomé et dans toutes les grandes villes du pays.

Je suis membre de ISOC depuis mars 2011 et je connais bien l’écosystème Internet togolais, que ce soit technique ou social. J’ai un programme pour redynamiser la communauté basée sur la valorisation des potentialités de chaque membre, autant ceux qui sont techniques que ceux qui ne sont pas.

Quels sont les grandes lignes de votre programme ?

Actuellement, le principal challenge de Isoc-Togo est sa redynamisation. Ce matin encore, j’ai eu à discuter avec quelques amis et ils m’ont dit : « On ne sait pas ce que Isoc Togo fait dans l’écosystème internet au Togo et donc on ne trouve pas un intérêt de ce processus ». Je leur ai justement dit que l’intérêt de ce processus, c’est d’apporter Isoc au plus près des citoyens ingénieurs réseau ou novice, journalistes ou prêtres, étudiants ou commerçants. C’est pour ça l’une des grandes lignes de notre campagne est de redynamiser Isoc Togo pour le faire connaître à toute la population togolaise, à la société civile et aux institutions parlementaires. Et se positionner comme acteur incontournable dans les décisions liées à Internet au Togo.

icilome.com

LEAVE A REPLY