Intégration socioéconomique et culturelle des personnes handicapées : Evaglo se lance dans un projet ambitieux

130

Les personnes handicapées souffrent souvent de l’environnement social et physique dans lequel elles vivent. Ils sont marginalisés, stigmatisés et étiquetés dans leurs différentes communautés. Et c’est pour corriger cette discrimination sociale vis-à-vis de cette couche vulnérable que l’association EVAGLO initie le projet: « Marionnettes et Territoire 2 ». Un projet de formation des personnes handicapées en fabrication et manipulation des marionnettes. Le lancement officiel dudit projet a eu lieu ce vendredi 14 avril à Tsévié. C’était en présence du directeur de la Direction Régionale des Arts et de la Culture de Tsévié, Djabene Douti Bintin.

Au Togo, les personnes handicapées sont estimées à 900 000 et selon la Banque Mondiale, elles représenteraient plus de 15% de la population. Mais leur intégration socio-économique peine à être une réalité. Et pourtant, elles ont des capacités à faire valoir et à participer aux activités socioéconomiques du pays.

A travers ce projet : « Marionnettes et Territoire 2 », qui est d’ailleurs à sa deuxième édition, les responsables de l’Association EVAGLO, sous la bénédiction du Fonds d’Aide à la Culture, veulent promouvoir l’intégration socioéconomique et culturelle de cette couche souvent victimes de violation de ses droits fondamentaux à plusieurs niveaux.

Pour la directrice artistique d’Evaglo, Vicky Tsikplonou, ce projet a pour ambition d’utiliser l’art, canal de communication très efficace, pour relancer la campagne de sensibilisation et de plaidoyer en faveur du renforcement du dispositif l’égal de défense des droits des victimes.

Elles sont seulement 15 personnes handicapées retenues dans les villes de Tsévié, Notsé et Sokodé pour être bénéficiaires de ce projet de formation en technique de fabrication et de manipulation des marionnettes.

“A la fin de cette formation qui s’étend du 11 avril au 24 mai 2017, ces 15 bénéficiaires devraient être capables de créer des marionnettes, des textes et des spectacles qui serviront à exprimer les défis de la protection de leur droits humains dans la vie quotidienne. Ils devront créer également 6 mini-spectacles de théâtre de marionnettes qui seront diffusés dans les villes éligibles au projet afin d’éveiller la conscience de populations sur l’importance de respecter et de préserver les droit humains des personnes en situation de handicap”, a précisé Vicky Tsikplonou.

Sûrement, ces 15 bénéficiaire viendront renforcer la présence des personnes handicapés sur la scène des marionnettes en s’ajoutant à la vingtaine déjà formée (à Lomé et à Dapaong) lors de la phase pilote du projet en 2015.

A en croire la directrice Artistique de l’association Evaglo, le choix des 15 personnes handicapées seulement est dû au manque de moyens. “Donc c’est le lieu de lancer un appel aux bonnes volontés à nous venir en aide”, a-t-elle lâché dans son discours de circonstance.

Notons que Evaglo est une association culturelle et artistique spécialisée dans le développement des projets autour des arts de la marionnette. Elle a été créée en 1996 par Vicky Tsikplonou, artiste comédienne togolaise. Cette association organise également des ateliers de formation en fabrication et manipulation des marionnettes au Togo et au niveau international.

Dans sa mission sociale, l’association propose et exécute des projets de soutien à l’éducation des enfants démunis dans plusieurs quartiers difficiles de Lomé.

KG.

Source : www.icilome.com

LEAVE A REPLY