Infrastructures : De la mauvaise qualité des travaux à l’aveu du ministre Ninsao Gnofam

641
Infrastructures : De la mauvaise qualité des travaux à l’aveu du ministre Ninsao Gnofam

Dans le cadre de la supervision des travaux du PUDC (Programme d’Urgence de Développement communautaire), la Représentante résidente du PNUD au Togo, Mme Khardiata Lo Ndiaye et le ministre des Infrastructures et des Transports Ninsao Gnofam ont entamé une tournée dans les Savanes depuis une semaine. Démarré à Tandjouaré, elle a pris fin à Cinkassé.

Ces pistes rurales doivent être réceptionnées le 10 août prochain; mais à l’issue de la visite, on est bien loin du compte. « Les travaux ne sont pas vraiment à la hauteur de ce qu’on attendait. Nous avons été satisfaits sur une ou deux pistes. Bien vrai, les entreprises ont évoqué beaucoup de problèmes; mais par rapport au travail de préparation qui a été fait, on ne devrait pas avoir de retard dans l’exécution de ces travaux », a laissé entendre le ministre qui, plus loin, fait un curieux aveu sur le deal qu’ils font avec les entreprises pour exécuter des travaux approximatifs.

« Chacun doit se mettre sérieusement au travail. Car le PUDC, c’est autre chose. Ce n’est pas ce que nous faisons habituellement. Avec le PNUD, les choses ont été bien définies depuis la préparation de ce programme. Il n’y aura pas de sentiment ».

Cette phrase en elle seule résume la grande corruption qui gangrène l’exécution des travaux publics au Togo, avec son lot de pillages. Ninsao Gnofam peut-il dire aux Togolais ce qu’ils ont l’habitude de faire dans l’exécution des travaux et qui est différent de ce que propose le PNUD? On peut facilement le deviner, si on fait un petit tour sur le tronçon Lomé-Vogan-Anfoin où les 26 milliards débloqués pour reconstruire cette route ont pris une destination inconnue, pour le plus grand malheur des riverains et des usagers.

L’habitude, c’est ce que Ninsao Gnofam s’entend avec les entreprises pour faire, c’est-à-dire le détournement des fonds à travers des commissions et autres retro commissions.

Maintenant que lui-même a avoué publiquement faire des choses qui participent à la mauvaise exécution des travaux, il faudra lui trouver une porte de sortie du gouvernement.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here