Incendie de la cathédrale de Lomé : les faits et l’état des lieux

325

Tout aurait commencé par l’alerte d’une bonne dame riveraine de la cathédrale Sacré-Cœur selon le récit d’un témoin. En quelques instants, on interpella le curé de la paroisse qui constate avec les voisins que la sacristie de la paroisse est en feu.

Il sonne déjà 17 heures environ quand les locataires de la cathédrale Sacré-Cœur au grand marché de Lomé constatent les flammes et alertent les sapeurs-pompiers. Bien qu’ils y arrivent plus tôt que d’habitude, les soldats du feu mettront près d’une heure pour circoncire les flammes. Cette contre-performance est imputée aux encombrements selon le chef du corps des sapeurs-pompiers de Lomé, le Colonel Agoro :

« Trop d’encombrement, fait que les secouristes n’arrivent pas à exécuter le travail qu’il faut. A partir du moment où les gens qui arrivent pour aider voient que les secours sont en place, ils n’ont qu’à céder et laisser la place aux secouristes » a-t-il déploré, non sans avoir au prime abord loué la volonté et la mobilisation des citoyens en de pareils circonstances.

Incendie de la cathédrale de Lomé : les faits et l’état des lieux
Colonel Agoro, commandant du corps de sapeurs-pompiers de Lomé

En termes de bilan, aucune perte en vie humaine n’a heureusement été enregistrée. Il n’y a pas non plus eu de blessé. Mais les dégâts matériels sont énormes et se justifient par l’alerte tardive des sapeurs-pompiers toujours selon le Colonel Agoro sur les lieux

« Il faut éviter d’alerter les secours trop tardivement. C’était le cas aujourd’hui. C’est quand on commençait par voir les fumées déjà dehors, qu’on a alerté les sapeurs-pompiers. Ils ont mis 5 minutes pour arriver sur les lieux, mais puisqu’il y avait trop de foule, c’était difficile d’avoir accès au feu, et maintenant il faut chercher, avoir la source du feu avant de commencer le travail ; ce que nous avons fait et en 45 minutes, on était maîtres du feu… » A lancé le patron le commandant du corps des sapeurs-pompiers.

Incendie de la cathédrale de Lomé : les faits et l’état des lieux
Petite vue de l’intérieur de la cathédrale après incendie

Vers 18 heures, le feu a été effectivement maitrisé avec un lourd bilan matériel puisque toute la sacristie aurait été ébranlée : « Les dégâts étaient énormes. Il n’y a pas eu de morts, ni de blessés mais on déplore des dégâts et dommages matériels que seuls les responsables de l’église peuvent évaluer avec précision » a conclut le Colonel Agoro.

Incendie de la cathédrale de Lomé : les faits et l’état des lieux
Ministre Yark Damhame sur les lieux

Alors que les commerçants et commerçantes des marchés de Lomé et de Kara compteront à partir du 10 janvier prochain, 4 années de cela que leurs économies ont péri sont les cendres d’une incendie jugés criminelles selon le rapport d’une enquête du gouvernement, c’est la principale église de la préfecture apostolique du Togo qui prend un autre coup de flammes dont on ne connait pas encore la cause.

A. Lemou

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here