Ige Olatokounbo quitte le Togo, son second pays

221
Ige Olatokounbo quitte le Togo, son second pays

Arrivée à la tête du Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarment (UNREC) en juillet 2015 à Lomé après la fermeture de la représentation du Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH) au Togo, institution pour lequel elle était la représentante résidente au Togo, Ige Olatokounbo a dit adieu à ce pays si cher à ses yeux ce mercredi.

Et c’est au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qu’elle est allée faire ses adieux, puisqu’en fin de mission.

« Le Togo est mon pays », a déclaré la Nigériane au sortir de cette dernière audience que M. Gnassingbé lui a accordée en tant que Directrice de l’UNREC.

Selon elle, la question du désarmement reste encore préoccupante en Afrique. Et pour trouver des solutions, il faut toujours être en discussion et en négociation avec les Etats membres de l’UNREC.

Cependant, elle dit rester confiante que le Togo a fait un pas de plus en matière de désarmement avec l’opération de marquage des armes.

« Le Togo s’est lancé avec nous dans le projet de marquage des armes. Pour nous, c’est une bonne démarche, nous avons un exemple à partager avec les autres pays par rapport à l’importance du marquage des armes pour que les armes ne retombent pas dans les mains des terroristes et des malfaiteurs », s’est-elle félicitée.

Agence onusienne, l’UNREC aide les pays dans les processus et les initiatives de paix en Afrique, et aussi dans la limitation des armes et au désarmement. Il aide également les pays membres à contrôler la prolifération des armes légères et de petit calibre.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here