HPV et tabagisme en ligne de mire

222

Les maladies non transmissibles (MNT) constituent la première cause de mortalité avec 779 décès pour 100.000 habitants. Le cancer du col de l’utérus fait des ravages chez une population mal informée et en l’absence de politique de dépistage. C’est la 2e cause de mortalité chez les femmes avec un taux de prévalence de 24,8%.

Autre fléau, le tabagisme. Il tue des centaines de Togolais chaque année. Les campagnes d’information et l’interdiction de fumer dans l’enceinte des écoles et plus généralement dans les lieux publics a encore peu d’effet.

Le ministère de la Santé va lancer prochainement un plan stratégique antitabac et de lutte contre le cancer du col de l’utérus sur la période 2017-2022.

Il prévoit  l’intensification de la sensibilisation, de la prévention à travers la vulgarisation des vaccins contre le virus pour les filles de 10 ans et le dépistage et la prise en charge de plus de  80% des cas détecté.

La cause principale du cancer du col de l’utérus est une infection persistante par un virus qui se transmet par voie sexuelle le papillomavirus humain ou HPV.

Lorsque ce virus s’installe durablement au niveau du col de l’utérus, il peut provoquer des modifications de l’épithélium, on parle de lésions précancéreuses. 

Dans de rares cas, il arrive que ces lésions évoluent vers un cancer.

Cette évolution est lente puisqu’un cancer apparaît généralement 10 à 15 ans après l’infection persistante par le virus.

Republic Of Togo

LEAVE A REPLY