Hommage à un artiste complet

401

L’Union européenne apporte à l’Etat togolais son soutien pour valoriser et protéger sa culture traditionnelle et contemporaine. 

Paul Ahyi mérite une place de choix dans le patrimoine africain et togolais. Il était par excellence un artiste complet.

Paul Ahyi, disparu en 2010, avait le génie de créer des œuvres monumentales, qui feront de lui l’artiste le plus remarquable du paysage urbain de Lomé.

A elle seule, la capitale recèle près de trente œuvres publiques et on estime au double les interventions privées.

L’œuvre publique de Paul Ahyi a fait aujourd’hui, l’objet d’une présentation originale à l’initiative de la Délégation de l’Union européenne au Togo.

Son ambassadeur, Nicolas Berlanga Martinez avec le soutien actif de Charlotte Santos-Ahyi, a invité le ministre de la Communication et de la Culture, Guy Lorenzo, à saluer la parution d’un plan guide de Lomé, abondamment illustré et renseigné sur les créations publiques de l’artiste.

Cette publication est le résultat d’un travail engagé pour protéger ce patrimoine togolais exceptionnel par la Galerie Curios et l’éditeur MacMit animés par Michel et Oscar Aveline. 

Une exposition très colorée fait la démonstration pédagogique de l’importance de cette œuvre.

Paul Ahyi dessinait la femme africaine, dans sa beauté de mère, de sœur ou d’amante. Portraits aux pastels, profils gravés sur métal ou silhouettes repoussées sur laiton, il créait de véritables icônes d’Afrique. 

Il maitrisait la technique du zota, bois brûlé au chalumeau. Et il sculptait avec force, à la gouge et au maillet, le teck de Tsévié ou Kpalimé.

Il modelait l’argile de Bassar et moulait le ciment coloré pour des fresques géantes. Enfin il maîtrisait les pigments au feu de son four pour des céramiques éclatantes. Paul Ahyi captait aussi la lumière des pâtes de verre dans des arabesques de fer forgé. Peu d’artistes contemporains maîtrisent à ce point toutes ces techniques.

CURIOS ‘Petit Musée de Grandes Curiosités’ dont la réouverture dans un nouvel espace agrandi est prévue fin octobre, accueillera plusieurs artistes en résidence pour la restauration d’œuvres menacées de Paul Ahyi.

Republic Of Togo