Gnassingbé Eyadema qui a institué la journée du 21 juin chômée et fériée.

391
C’est le papa de « Faure-vi » qui a institué la journée du 21 juin chômée et fériée. A cette date, sur instruction ferme du timonier national on rendait hommage aux martyrs de Pya Hodo.

A l’époque, la télévision grand-mère nous montrait l’image des « Fatesses » qui se rassemblaient autour d’un monument avec leurs chéris cocos, entonnant des chansons funéraires où on citait des noms des disparus. Il se dit qu’ils avaient des femmes qui s’improvisaient pleureuses pour agrémenter la cérémonie. Au temps de Gnass 1er, il y en a qui ont développé vraiment des talents.

Quand « Faure-vi » a remplacé son pater et avec les travaux de la commission Dosseh Anyron, cette date a changé de nom. On commémore désormais la fête des martyrs. Selon le site de Kofi Souza, le pays commémore les martyrs tombés pour l’indépendance et tous ceux qui se sont battus pour la Nation. Avant, on ne nous parlait que de ceux qui sont venus ternir l’image de notre indépendance. Vous les connaissez trop bien pour qu’on vous cite leurs noms. Le 27 avril, pardon, il ne faut plus mélanger les torchons et les serviettes.

Revenons à cette journée du 21 juin 2016. Comme d’habitude, le président du fan club FEG, Tonton SKK, entouré de ses « ministricules », a déposé une gerbe au monument aux morts à Lomé. On ne sait plus si c’est la pauvreté ambiante qui fait que presque tous les « Gnassingbélandais » sont devenus amnésiques sur la « fériaison » de cette date. Fériée ou pas, ceux qui veulent assassiner le BAC2 cette année sont allés composer sans demander leur reste. L’examen diabolique ne connait pas jour férié. Certains travailleurs ont attendu en vain un communiqué du « gou-vraiment » qui leur situerait, mais rien. Ils étaient obligés de se rendre à leur lieu de travail avant de savoir que la journée était fériée.

Désormais, il faut éviter de mélanger honnêtes citoyens et de faire « kèmasso kèmasso » (tirer au sort) sur cette journée en publiant un communiqué en pour les situer.

Source : Liberté

Togosite.com

LEAVE A REPLY