Ghana : Faure Gnassingbé à la cérémonie d’investiture de Nana Akufo-Addo

307

Nana Addo Dankwa Akufo-Addo. Désormais, ce nom sera rattaché à l’image du Ghana. Le candidat du New Patriotic Party (NPP) à l’élection présidentielle du 7 décembre dernier, a pris samedi ses fonctions en tant que 5ème Président du Ghana démocratique. C’était au cours d’une cérémonie haute en couleurs en présence de plus d’une vingtaine de chef d’Etats et de personnalités venues du monde entier.
 
Parmi les invités, le Togolais Faure Gnassingbé qui a adressé ses félicitations au Président élu et réaffirmé à l’occasion, les « liens » séculaires qui existent entre le Togo et son voisin de l’Ouest, le Ghana. Je suis à « Accra depuis ce matin (samedi 07 janvier 2017) pour l’investiture de @NAkufoAddo. L’occasion de rappeler et d’attester les liens étroits qui lient nos deux peuples », a-t-il posté sur son profile twitter.
 
A la place de l’indépendance de la capitale Accra, où s’est tenue la cérémonie, le 5e président de la IVe République s’est engagé à faire de son pays, une nation prospère et plus démocratique. « Je n’abandonnerai pas le peuple ghanéen (…), notre génération doit donner un sens à la liberté et à la justice, des moments passionnants s’annoncent pour le Ghana … », a-t-il indiqué.
 
Il inscrit son mandat sous le signe de la lutte contre la pauvreté et dit sa surprise de constater que plus de 50 ans après l’indépendance des pays africains, la pauvreté est la chose la mieux partagée par les populations. « Après 50 ans d’indépendance, nous n’avons plus aucune excuse pour expliquer notre état de pauvreté », a-t-il fustigé promettant à son peuple, une ère de prospérité.
 
Une déclaration qui n’a pas laissé de marbre la présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, qui a exprimé son admiration au peuple du Ghana en ces termes : « Vous, Ghanéens, vous nous avez rendus fiers, nous avons besoin de votre créativité et votre talent… ».
 
Il revient à présent à chaque Etat africains de copier l’exemple ghanéen. Il faut que le Togo, fasse comme son voisin de l’Ouest qui est un pays entièrement engagé sur la voie de l’émergence et de la satisfaction des besoins de ses populations. L’Afrique doit être fière de cette nation qui s’est construite en moins de 30 ans et est devenue un véritable exemple de démocratie sur le continent. Mais les autres nations africaines ne doivent pas s’arrêter à l’étape de l’admiration, il faut aller au-delà, faire comme le Ghana, sinon mieux que le pays de Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.
 
A.Y.
 
source : afreepress
 

TogoActualité.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here