Gestion privée pour un meilleur service public

292

Les difficultés liées au secteur de la santé ne sont pas financières, mais structurelles, a affirmé vendredi devant les députés le ministre de la Santé, Moustapha Mujiyawa.

Autrement dit, ce n’est pas l’argent qui fait défaut, mais une gestion efficiente des établissements hospitaliers.

‘Le problème des hôpitaux c’est leur mauvaise gestion’, a martelé le ministre.

L’idée est donc de confier le management à des structures privées, mais prévient Moustapha Mujiyawa, hors de question que ce dispositif se mette en place au détriment des patients. Au contraire. Grâce à cette architecture, les malades seront mieux accueillis et mieux soignés

 ‘L’Etat ne démissionne et ne désengage pas. Il garde ses prérogatives régaliennes et les assumera. Notre seul but, c’est d’améliorer les choses’, a confié le ministre.

Pas de privatisation de la santé, mais une délégation de service public pour la gestion des hôpitaux.

Une phase pilote va d’abord concerner le CHU Sylvanus Olympio de Lomé, la plus grande structure hospitalière du pays.

Le Togo compte  3 CHU, 6 centres hospitaliers, 40 hôpitaux de districts et 600 dispensaires. 

Republic Of Togo

LEAVE A REPLY