Faure Gnassingbé, tout sauf un président 14 novembre 2017

0

Faure Gnassingbé, tout sauf un président                                                                             14 novembre 2017

Par K. Monzonla, togo-online.co.uk

Difficile de comprendre le comportement de l’homme face à cette crise qui ne fait que gagner du terrain. Pas un seul secteur où la grogne des travailleurs ne retentit. Du secteur de l’éducation à celui de la santé passant par les transports, tant dans l’administration publique que privée et confessionnelle, le Togo vit la misère et la pauvreté quotidiennement.

Enseignants en grève, personnel du ministère du travail en grève, travailleurs des entreprises et sociétés étatiques en grève, c’est bien à cela que se résume la gouvernance de cette dangereuse minorité qui prend tout pour elle et rien pour le peuple. La preuve, de Faure Gnassingbé lui-même à sa mère, passant par les ministres UNIR, les Directeurs Généraux des sociétés de l’Etat, c’est une vie de sultan qui marque leur quotidien. Ils pillent inlassablement les ressources de l’Etat et consacrent une partie à la manipulation des consciences des esprits faibles notamment l’armée Togolaise pour “sécuriser” le fauteuil présidentiel. Ce qui justifie l’appauvrissement vertigineux du pays qui voit augmenter les dettes extérieures et intérieures du Togo. Les sociétés de l’Etat son gérées par les Directeurs Généraux comme leur propre épicerie ; les régies financières de l’Etat confiées aux suppos du RPT/UNIR pour ce qu’on nous connaissons tous ; le président lui-même consacre une grande partie des ressources à des voyages qui n’ont aucun sens et ne se justifient en rien. Le pays est malheureusement à genou et descend lamentablement dans le cachot du désespoir.

Il convient donc d’arrêter l’hémorragie en combattant par tous les moyens, ce régime cinquantenaire qui affiche une incompétence atypique jamais égalée dans la gouvernance d’un Etat, aussi petit et pauvre soit-il.

A part le pillage des ressources du pays, le RPT/UNIR excelle dans des montages grotesques pour emprisonner à volonté, de pauvres citoyens, même ceux qui détiennent de petits jouer, jumelles voudrais-je dire, exhibées comme matériels militaires. Les tueries de pauvres citoyens kidnappés, enlevés, tabassés, violentés, torturés… constituent les nouvelles trouvailles de Faure Gnassingbé et ses sbires. A bord de bus de 15 places de couleurs blanches, ils ont kidnappé le 9 novembre dernier, 14 personnes dont 3 hommes et une femme enceinte, au grand marché de Lomé, alors que ceux-ci étaient partis faire des achats au marché d’Adawlato, comme dans leur habitude. Gardés de 14h à minuit, ces citoyens ont été relâchés par leur ravisseurs, après plusieurs heures de tortures sans qu’un chef d’accusation soit porté contre eux. Véritable méchanceté d’un régime au désarroi qui manipule malheureusement l’armée qui refuse toute intelligence et s’offre le luxe de verser le sang des innocents.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here