Faure Gnassingbé au Contribuable togolais : « L’éducation de tes enfants, je n’en fous. Soigner mon image avec ton argent, ça c’est important ! »

230

« La bonne éducation de la jeunesse est le garant le plus sûr de la prospérité d’un État » – Axel Oxenstiern

Préoccupé par son image à l’international, Faure Gnassingbé a pris une décision impopulaire à même de compromettre l’avenir des jeunes élèves togolais. « Tant vaut l’école, tant vaut la nation ». Le régime cinquantenaire Rpt/Unir a fait de cette axiome du littéraire et homme politique haïtien Dantès Bellegarde, un slogan culte.

Faure Gnassingbé au Contribuable togolais : « L’éducation de tes enfants, je n’en fous. Soigner mon image avec ton argent, ça c’est important ! »

En clair, la grandeur d’une nation est directement liée à la qualité de son système éducatif. Un bon système éducatif rend globalement les gens plus intelligents, plus libres, plus justes, plus réfléchis, plus performants, etc. La nation est à l’image de ses citoyens. Tous les gouvernements du monde sont d’ailleurs unanimes à reconnaître que l’investissement public dans l’éducation est un gage d’enrichissement individuel et de promotion nationale.

Faure Gnassingbé sacrifie l’éducation au profit de son image

Mais le jeune président qui a fréquenté de prestigieuses universités en France et aux Etats-Unis et qui a fait de l’éducation « sa priorité » lors de sa prise de pouvoir en 2005, a décidé curieusement de sacrifier cette éducation. Beaucoup de Togolais continuent de se demander les motivations réelles du pouvoir de Faure Gnassingbé en décidant de reporter la rentrée scolaire de trois semaines.

Prévue pour le 26 septembre 2016, la rentrée scolaire 2016-2017 a été  repoussée au 17 octobre 2016 par le gouvernement. Raison invoquée: « créer les conditions idoines pour une bonne organisation et une bonne réussite totale » du sommet sur la sécurité maritime et le développement en Afrique.

L’éducation au Togo est sinistrée, agonisante. Au manque criard des infrastructures, de matériels didactiques et de personnels enseignants, s’ajoute le niveau déplorable des apprenants. Le spectacle désolant offert par les candidates au concours de beauté Miss Togo, de jeunes filles qui sont pour la plupart en 2è ou 3è année à l’université, mais qui n’arrivent pas à définir la faune et la flore, le changement climatique, les énergies renouvelables, les réserves naturelles, etc. est assez symptomatique de la décadence du système éducatif au Togo où la génération actuelle baptisée « la génération WhatsApp » est plus abrutie que jamais.

Ces dernières années, le secteur de l’éducation est marqué par des grèves à répétition du corps enseignant et parfois des élèves entrainant la fermeture des établissements scolaires. Conséquence, les apprenants passent plus de temps à la maison que sur les bancs de l’école. Pour cette année où on semble noter une accalmie, c’est le gouvernement qui en rajoute en  rallongeant les vacances des enfants qui sont à la maison depuis bientôt deux mois.

En quoi la rentrée scolaire affecterait-elle le bon déroulement du sommet sur la sécurité maritime ? Les salles de classes serviront-elles de logement pour les délégations qui séjourneront au Togo ?

« Le gouvernement vient de plonger plusieurs familles dans des difficultés. Celles des vendeurs de fournitures scolaires qui  se sont endettés et devant rembourser à échéance précise, les vendeuses de nourritures dans les écoles, les vendeurs de  tissus kaki et autres uniformes, les enseignants vacataires et du privé qui se voient priver d’un mois de revenus…sans compter les élèves. Et tout ceci dans le seul but d étouffer les revendications des enseignants. Pendant ce temps on gaspille les deniers publics pour organiser une conférence à la con pour se légitimer », a déploré un observateur.

En effet, parce qu’il y avait une menace de grève en vue des enseignants qui réclament de meilleures conditions de vie et de travail, Faure Gnassingbé a décidé de devancer les évènements en coupant l’herbe sous leur pied, histoire de montrer à ses hôtes de marque que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au Togo…

Source : Médard Amétépé, Liberté

27Avril.com

LEAVE A REPLY