Esa promeut la qualité par la formation de ses enseignants

98

Enseigner est une chose, arriver à faire assimiler ces enseignements aux étudiants est une autre. L’Ecole Supérieur des Affaires (Esa) a vite compris que derrière tout grand enseignant se cache des étudiants excellents, ainsi une part belle est donnée au corps enseignant de cette université.

Les 18 et 19 mai, les enseignants de cette université ont été formés à la manière d’enseigner dans le supérieur. Ceci a été possible grâce au Professeur Fulbert Gero Amousouga du Cames. Vendredi, ils ont reçu des attestations de fin de formation.

« Il y a un métier noble et divin, c’est celui de l’enseignement. A l’Esa, je veux l’excellence même si cela coûte cher », a laissé entendre Dr Charles Birregah, Fondateur et DG de l’Esa.

Pour l’essentiel, ces enseignants ont appris les quatre fonctions fondamentales de l’enseignement. La transmission efficace d’une compétence, la recherche, le service rendu à la communauté universitaire par l’enseignant et les étapes de la préparation d’un cours et sa dispensation.

« Nous avons donné un enseignement théorique et professionnel. Les fonctions d’un enseignant ne sont pas souvent bien comprises. Plusieurs pensent qu’il s’agit simplement de venir donner des cours. Nous leur avons donné ces fonctions et donné les enjeux en ce qui concerne le comportement de l’enseignant », a expliqué Professeur Fulbert Gero Amousouga du Cames, formateur.

La recherche de la qualité, c’est la raison qui a poussé Dr Charles Birregah à inviter le Professeur émérite Fulbert Gero Amousouga pour cette formation.

Et d’ajouter : « Esa s’inscrit dans la qualité et l’assurance qualité au Cames veut que des professeurs donnent des cours de qualité et nous avons fait recours au meilleur expert qui existe dans l’espace Cames, le Professeur Fulbert Gero Amousouga qui a dispensé cette formation à tous nos enseignants. Enseigner dans le supérieur, c’est un métier, mais vous avez beau être le meilleur dans votre matière mais comment transmettre le savoir, c’est tout un autre métier ».

Les enseignants se disent aguerris pour former une nouvelle génération d’élites. Ces deux jours ont été pour eux une opportunité d’apprendre l’art de leur métier.

Afin de marquer son passage, une salle porte désormais le nom du Professeur Fulbert Gero Amousouga au sein de cette université. La salle Gestion et Finances 4 a été inaugurée et rebaptisée Prof Fulbert Gero Amousouga.

Magnim

Source : www.icilome.com

LEAVE A REPLY