Eperviers locaux/Interview de James Olufade : « On ne peut que croiser les doigts et prier fort pour les prochaines échéances de l’équipe A »

181

Les locaux, convoqués par Claude Le Roy, ont débuté hier les séances d’entraînement dans le cadre des préparatifs du tournoi de l’EUMOA qui a lieu à Lomé en novembre prochain au stade de Kégué. Bien qu’il ne soit pas qualifié pour cette compétition, parce qu’ayant joué dans le championnat camerounais cette saison, James Olufadé, revenu au bercail, s’entraîne aussi avec la crue locale. Il a accepté se prononcer au micro d’icilome.com sur la première séance, ses ambitions… lisez plutôt !

Icilome.com : Comment s’est passée la première séance d’entraînement ?

James Olufade : Je pense que c’était une très bonne journée d’entraînement. Tout s’est très bien déroulé par la grâce de Dieu.

Qu’est-ce que vous avez fait concrètement?

Rien que du 11 contre 11, puisqu’il fallait éliminer une dizaine de joueurs pour avoir un groupe restreint de 24 joueurs au maximum.

Mais vous, vous avez un statut particulier non ?

Mon cas est très particulier. Je sors d’un pays de l’Afrique centrale. Je ne peux pas jouer le tournoi de l’UEMOA. Ma présence à la séance d’hier, c’était pour que les coaches (tout le staff technique des Eperviers était présent sauf Claude Le Roy, NDLR) me jugent sur le terrain.

Je pense que j’ai fait de mon mieux. On ne peut que croiser les doigts et prier fort pour les prochaines échéances de l’équipe A. Si Dieu le veut, on me donnera aussi la chance de montrer de quoi je suis capable à la population togolaise.

Tu rêves de participer à la CAN 2017 avec les Eperviers ?

Oui bien sûr. Je crois en mes qualités de footballeur, surtout en mon Créateur. Je sais qu’il exaucera mes prières, il ne me décevra jamais.

Entretien réalisé par A.H.

icilome.com