EPE EKPE 2016 : Deux cérémonies, deux pierres de couleurs différentes 01/09/2016

362

Par Marcelle Apévi

EPE EKPE 2016 : Deux cérémonies, deux pierres de couleurs différentes                                                                             01/09/2016
EPE EKPE 2016

C’est du moins ce qu’on peut concrètement dire de la 354ème cérémonie de la prise de la pierre sacrée en pays Gê. Les deux camps qui s’affrontent autour de cette pratique ancestrale vieille de plus de 350 ans ont chacun sorti une pierre pour marquer la célébration de cette fête.

Ce jeudi dans la matinée, conformément à la décision de Gê fiogan et ses alliés, une première pierre a été prise par le nouveau prêtre désigné en remplacement de Ayayi Nii Mantchè, prêtre Hlomon Madzé nouveau chef de la divinité MAMA KOLEY, a procédé à une première cérémonie qui a été soldée par la prise d’une pierre blanche sale. “…des changements propices et du bonheur dans les 6 mois à venir pour les populations togolaises! Ne courrez pas derrière les enfants, éloignez les enfants du feu et des courants d’eau. Une saison de pluies régulières et une abondance des produits agricoles!”, tel est le message qui a accompagné cette pierre prise dans un festival de jet de pierre et de gaz lacrymogènes.

Comme on pouvait s’y attendre, et chose promise peut-on dire, le prêtre déchu, Nii Mantchè a pris une seconde pierre de couleur blanche neige dans l’après-midi au cours d’une cérémonie qui a eu le soutien des autorités administratives, notamment le préfet des Lacs, le maire de la ville d’Aného et plusieurs autres autorités administratives, sans oublier la présence massive des forces de l’ordre qui ont sécurisé la cérémonie en faisant usage de gaz lacrymogènes.

EPE EKPE 2016 : Deux cérémonies, deux pierres de couleurs différentes                                                                             01/09/2016
EPE EKPE 2016

Cette dernière cérémonie a traduit la division du peuple Gê qui a vendu ses pratiques ancestrales au régime Gnassingbé. Sans trop aller dans les détails, il faut affirmer que le sexe, l’argent, le pouvoir, l’autoritarisme etc. sont les éléments qui sous-tendent cette honteuse scène qui illustre négativement le peuple gê.

La politisation à outrance de cette cérémonie constitue l’un des maux qui sous-tendent cet affrontement autour de la pierre sacrée.

Laquelle des deux pierres est la bonne et comment croire à l’aspect sacro-saint de cette cérémonie qui hier, faisait la fierté du peuple Gê.
Que réserve l’avenir?

Togo-Online.co.uk