En colère, Faure Gnassingbé vire Claude Le Roy

20368

 

Claude Le Roy n’est plus sélectionneur des Eperviers du Togo. Ses piètres performances ont fini par agacer Faure Gnassingbé qui a instruit la FTF de mettre fin à son contrat.

Recruté à prix d’or, le technicien français des Eperviers, Claude Le Roy, peine à convaincre les observateurs y compris la Présidence de la République. Selon les informations, Faure Gnassingbé mécontent des résultats de la sélection nationale et surtout de la défection des binationaux a demandé au président de la Fédération togolaise de football, Guy Akpovy de mettre fin au contrat du Head coach.

Arrivé sur le banc des Eperviers en avril 2016, Claude Le Roy n’ira pas au bout de son contrat de trois ans. Si son recrutement avait suscité espoir et assurance, à l’œuvre, le consultant de Canal+ a montré ses limités. A la CAN Gabon 2017, il a été tout simplement dépassé par les évènements.

« Il est vrai que l’objectif pour lequel on l’a recruté, n’est pas la CAN 2017. Mais Claude Le Roy a déçu par sa prestation à ce rendez-vous continental. La manière dont il a utilisé certains joueurs, en leur remplaçant leur place initiale, nous a surpris énormément. Et puis, la prestation des Eperviers n’est pas ça en fait », a indiqué un acteur dans le monde du football.

Ajouter à cela, les difficiles relations avec son employeur ajoutées à ses méthodes de travail que certains internationaux trouvent surannées ne plaident pas en sa saveur. Tel que les choses se passent actuellement, son principal objectif, celui de qualifier le Togo pour la CAN Cameroun 2019 reste hypothéqué, selon de nombreux analystes.

Une éventualité que le chef de l’Etat togolais veut prévenir en ordonnant licenciement. La nouvelle de son départ fait déjà le tour du pays et sur les réseaux sociaux.

Dans tous ces meli-melo, c’est son adjoint local qui tire profit de la situation, puisque Jean-Paul Abalo vient d’être nommé sélectionneur national des Eperviers. Une nouvelle que l’intéressé attend depuis des années. Saura-t-il conduire les Eperviers au Cameroun en 2019 ? La question reste entière pour le moment.

Ce sera l’occasion pour l’ancien capitaine des Eperviers de faire rapidement oublier le passage du Français et de s’employer à faire revenir dans le nid des Eperviers les retraités anticipés.

Après tout, c’est le 1er avril; et ceci est le poisson que nous vous offrons pour votre déjeûner.

>>POISSON D’AVRIL<<

 

Source : www.icilome.com