Echo sur une supposée libération de Kpatcha Gnassingbé

581

Photo de Kpatcha Gnassingbé

Le demi-frère du chef de l’Etat, Kpatcha Gnassingbé, n’est pas au bout de ses peines. Selon nos confrères « Le triangle des enjeux », les indiscrétions faisaient état de ce que dernier devrait être relaxé le 31 décembre 2016.

Condamné à 20 ans d’emprisonnement pour « tentative de coup d’État », l’ex député de la Kozah, Kpatcha Gnassingbé est écroué à la prison civile de Lomé, depuis 2009. Toutes les tentatives de ses conseils d’amener le gouvernement togolais à exécuter l’arrêt rendu par la Cour de justice de la Cedeao, ordonnant sa relaxation, sont restées vaines.

Mais à en croire le confrère « Le triangle des enjeux », paru ce mercredi, il se susurrait que le peuple Kabyè a fait des pieds et des mains pour que ce dernier recouvre sa liberté. Et qu’enfin, des dispositions étaient prises pour que Kpatcha Gnassingbé retrouve la chaleur familiale le 31 décembre 2016.

Malheureusement, in extremis, le chef de l’État, Faure Gnasssingbé s’est ravisé. Pis, les raisons de cette volteface demeurent un véritable mystère.

Pour l’instant, Kpatcha Gnassingbé n’a d’autres choix que de prendre son mal en patience et attendre une probable mansuétude du locataire du Palais de la Marina.

JA

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here