Discours de Robert Dussey lors de la réunion du Conseil des ministres du Conseil de l’Entente à Lomé

157

Le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey, s’est exprimé ce matin devant ses pairs du Conseil de l’Entente. Voici en intégralité son discours.

Messieurs les Ministres, chers hôtes,
Mesdames et Messieurs les Ministres, chers collègues,
Monsieur le Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente,
Messieurs les Chefs de délégations,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales et Consulaires,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, avant toute chose, vous souhaiter au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente, la cordiale bienvenue en terre togolaise à l’occasion de la 10ème Session ordinaire du Conseil des Ministres du Conseil de l’Entente.

A l’aube de cette nouvelle année, je saisis l’occasion de notre rencontre pour vous présenter mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité continus pour vous-mêmes ainsi que pour vos familles respectives.

Messieurs les ministres,
Mesdames et messieurs,

Les conclusions du Sommet de la refondation tenu à Yamoussoukro en 2009, appellent notre Espace à la réalisation de projets d’envergure, à vocation sous-régionale, qui devraient accélérer le renforcement de la coopération entre nos pays et nos peuples respectifs.

Ces projets nombreux et ambitieux sont relatifs à l’amélioration des conditions de vie de nos populations. Il s’agit notamment du projet de la boucle ferroviaire devant relier nos pays, de l’électrification et de la construction des points d’adduction d’eau dans les zones rurales de nos Etats. Nous nous sommes également fixés comme objectif de rechercher le financement nécessaire pour la réforme du Centre Régional de Formation et d’Entretien Routier (CERFER), réforme qui contribuera, à terme, à faire de cette Ecole un centre d’excellence répondant aux exigences du marché de l’emploi en Afrique et dans le monde.

La mise en œuvre des différents projets et programmes implique la mise à disposition du Secrétariat exécutif de ressources humaines et financières adéquates.

Je voudrais, à ce propos, saluer les initiatives du Secrétaire Exécutif relatives à la recherche de financement à travers le projet immobilier Entente et l’assurer du soutien du Gouvernement togolais.

Mesdames et messieurs,

Etablir un véritable partenariat entre nos Etats qui ont des économies fragiles, apparait de plus en plus comme la voie la plus à même de nous conduire à la réalisation du bien-être des populations dont nous avons la noble responsabilité.

Ce partenariat doit donc être renforcé, non seulement au sein de notre Conseil, mais aussi entre le Conseil et les autres Etats et Institutions. Nous gagnerons donc à travailler à la mise en œuvre de l’Accord signé l’an dernier entre le Conseil et le Groupe ACP et la CEDEAO ou encore à poursuivre les efforts en vue de la finalisation des projets de Protocole d’Accord entre le Conseil de l’Entente et l’ONUDI.

Outre ces sujets d’ordre économique et financier, les questions sécuritaires, la promotion de la paix et la stabilité ainsi que l’enracinement des valeurs démocratiques et la bonne gouvernance dans notre espace qui constituaient déjà de grands défis à relever par notre Organisation à sa création, sont aujourd’hui d’actualité et nous appellent à plus de sacrifice.

Messieurs les ministres chers collègues,

Au cours de nos travaux, nous examinerons, entre autres, le rapport d’activités du Secrétariat Exécutif pour l’année écoulée, la réforme du CERFER, les Termes de Référence (TDR) du Mécanisme Entente de Médiation et de Gestion des Conflits et enfin l’examen du projet de budget exercice 2017.

Tout en félicitant les experts qui n’ont ménagé aucun effort en vue de parvenir aux conclusions qui nous sont ici soumises, je voudrais inviter chaque délégation à avoir constamment à l’esprit, durant le déroulement de nos travaux, l’article 2 de notre Charte qui nous fixe entre autres objectifs de contribuer au renforcement des relations politiques entre nos Etats, en vue de maintenir entre eux et dans la région ouest africaine, un climat de paix, de sécurité, de solidarité et de compréhension mutuelle nécessaire pour un développement économique et social durable.

Pour finir, je voudrais vous inviter à vous sentir au Togo comme chez vous et déclarer ainsi ouverte la 10ème Session ordinaire du Conseil des ministres du Conseil de l’Entente.

Je vous remercie.

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here