Des « préfettes » aux commandes au Togo

388

Comme à l’accoutumée, le conseil des « ministrons » s’est tenu mercredi, loin des caméras. D’après le communiqué lu par le ministre bling bling, Pius Agbétomey, il s’est tenu au Palais de la présidence de la République, sous la conduite de « Faure-vi » himself.

Des « préfettes » aux commandes au Togo

Depuis que les femmes crient « gban gban » qu’elles sont faiblement représentées dans la gestion des affaires publiques, c’est maintenant que le « p’ti » a pensé à les nommer à la tête de seulement 2 petites préfectures. C’est sûrement beaucoup pour certains. On ne sera pas étonné que dans les jours qui viennent une marche de soutien soit pompeusement pour remercier le « p’ti » pour sa grande magnanimité.

En tout cas, ce n’est pas la première fois qu’on nomme des « préfettes ». Après la conférence nationale « souterraine », Mme Gazaro Palouki Régine a été nommée à la tête de la préfecture du « Kozahland », mais semble-t-il qu’elle n’avait jamais pris fonction, car la population l’a chassée « piam ». Mme Duyiboè-Alagbo, ingénieure d’agriculture aurait été aussi préfet de Kloto. Ensuite, Mme Ayéna, aurait été également « préfette » à Tsévié. Ceux qui voient ces nominations comme un exploit du « p’ti » doivent se détromper. On veut bien fermer un œil pour croire que c’est une prouesse, quand on sait que le Prince avait l’habitude de nommer les hommes en treillis pour mater bien bon les populations qui souffrent de « tritomélogie ».

Les nouvelles « préfettes » nommées sont Mme Titikpina Abdoulaye Aïssatou épouse Mouhamed ??, administrateur civil en remplacement de M. Palanga Kolu Edjowou admis à la retraite pour la préfecture de Tchamba et Mme Blewoussi Ablavi Metsoekewo qui prend les commandes de la préfecture d’Agou. Selon les sources dignes de « foie et de pancréas », la première « préfette » ne serait que celle qui s’occupe officiellement de la santé personnelle du « Zénéral » Titi. Et pourquoi nous joue-t-on Jacques où es-tu alors ?

Bon vent à nos chères « préfettes ». Les jours qui viennent nous situeront sur leur travail. On verra si elles vont prendre des initiatives pour le développement de leurs localités ou si elles attendront les instructions fermes de Président Fondateur.

Source : Liberté

27Avril.com

LEAVE A REPLY