Des jeunes filles outillées pour la protection des droits des enfants

21

Un atelier de renforcement de capacités des jeunes filles sur le droit des enfants  a réuni jeudi à Atakpamé (158 km de Lomé), une vingtaine de jeunes filles de toute la préfecture de l’Ogou.

Organisée par l’Association Sœur à Sœur basée à Lomé, la rencontre s’inscrit dans le projet « renforcement de compétences des jeunes vulnérables». Elle a permis d’amener les filles à approfondir leurs connaissances en droits de l’enfant, de les informer sur les mécanismes de protection existants et de leur permettre d’acquérir des aptitudes d’auto-protection.

Au cours des travaux, les participants ont appris les généralités sur les droits humains et la protection de l’enfant, les droits de enfant, des procédures de saisine des forces de sécurité et du système judiciaire.

La sensibilisation a été animée par Adi Kpakpabia, juge des enfants au tribunal d’Atakpamé. L’intervenant était revenu sur les types de violences et leur manifestation dans la communauté et la participation des apprentis à la lutte contre les violences à leur égard et sur les autres enfants.

Selon Marie Yawo-Akototse,  présidente de l’Association Sœur à Sœur, les apprentis font partis de groupes cibles visé par ce projet. L’Association accompagne les patronnes et les jeunes filles dans la préfecture de l’Ogou.

Avec Landrykoss

TogoBreakingNews.info