Démission du président du sénat à Madagascar

31

Le président du sénat malgache, deuxième personnage de l’Etat, a annoncé mardi sa démission et a été immédiatement remplacé par un homme de confiance du président de la République Hery Rajaonarimampianina.

« Dans un total apaisement, au nom de l’intérêt supérieur de la nation, avec le maintien de la confiance du président de la République et après quatre jours de réflexion, je me retire de la présidence du sénat », a annoncé devant la presse, Honoré Rakotomanana, président du sénat depuis février 2016.

Sans étiquette politique, il a été remplacé le même jour par Rivo Rakotovao, seul candidat et dirigeant du parti du président Hery Rajaonarimampianina, le HVM. Ce dernier a été élu par les sénateurs.

Rivo Rakotovao avait été nommé sénateur en octobre, après avoir été limogé, le jour-même, de son poste de ministre de l’Agriculture.

Ces changements politiques interviennent en amont de l’élection présidentielle de 2018.

Selon la constitution malgache, tout président en exercice candidat à sa propre succession doit démissionner dans les soixante jours précédant l’élection et être remplacé par le président du sénat jusqu’à sa réélection ou l’investiture d’un nouveau président de la République.

Selon toute vraisemblance, Hery Rajaonarimampianina devrait se représenter pour un deuxième et dernier mandat en 2018.

Deux belligérants de la crise politique 2009 à 2013, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, devraient aussi être en lice.

Marc Ravalomanana a été renversé du pouvoir en mars 2009 par un coup d’Etat militaire dirigé par Andry Rajoelina, maire d’Antananarivo, qui était alors devenu président non élu d’une transition de 2009 à 2014.

Empêchés par la communauté internationale de se présenter à la présidentielle de 2013, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina entendent prendre leur revanche en 2018.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here