Découverte d’une usine de boissons frelatées à Dapaong : Un Béninois et sa femme à la manette

231
Découverte d’une usine de boissons frelatées à Dapaong : Un Béninois et sa femme à la manette

On en sait désormais un peu plus sur le réseau de fabrication de boissons frelatées dénoncé il y a quelques jours par la section des Savanes de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT).

La police nationale a présenté ce week-end à la presse, le butin saisi dans l’usine de fabrication de liqueurs frelatées.

« A la faveur des informations faisant état d’une usine de fabrication de liqueurs frelatées dans le quartier de Tingban dans la ville de Dapaong, nous avons envoyé une équipe d’Entonnoir sur les lieux aux fins de perquisition. A leur arrivée, ils ont découvert à ciel ouvert plus d’une quatre vingtaine de fûts contenant chacun 250 litres d’éthanol », a déclaré le commissaire de police de la ville de Dapaong.

Selon lui, les tenanciers se procurent cette substance chimique et changent carrément la destination qui est la sienne. « Ils s’en servent dans la fabrication de liqueurs frelatées, nuisant ainsi à la santé des populations », a-t-il précisé.

Le commissaire de police n’a pas manqué de lancer un appel à la population afin qu’elle aide les forces de sécurité au démantèlement de tous les réseaux de nuisance.

A la manette, un Béninois nommé « Daniel » qui a fui et a laissé derrière lui sa femme et ses enfants. La femme est considérée par la police comme la complice de son mari.

Pour rappel, dans un communiqué, la LCT avait fait savoir que les boissons frelatées issues de cette usine sont obtenues par le mélange de produits toxiques et des colorants auxquels s’ajoute de l’éthanol.

Source : www.icilome.com

1 COMMENT

  1. a C bon travail mn commissaire…flicitation..je. comprend pourquoi les gens de dapaong meurent de tankpindjong

LEAVE A REPLY