Dapaong : un réseau de trafiquants de boissons frelatés est dans les mailles de la gendarmerie

278

La situation devient de plus en plus préoccupante. Que consommons-nous au Togo ? Des produits périmés, contrefaits ou frelatés ? L’affirmatif semble l’emporter devant cette vague d’arrestation pour trafic de boissons ou produits impropres à la santé.

La Police vient de mettre la main sur un réseau de trafiquants dans la ville de Dapaong, à plus de 650 km de Lomé la capitale. L’information est donnée ce mardi par la section régionale de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) des Savanes. Selon le communiqué, la LCT affirme que les boissons de ces présumés trafiquants «  sont obtenus par le mélange des produits toxiques et des colorants auxquels s’ajoute de l’éthanol ». Les produits concernés sont entre autres du sodabi, du Gin ou encore du Café Rhum, des boissons très consommées par la population et surtout en période de réjouissance.
Les défenseur du droit des consommateurs jettent des fleurs aux autorités surtout à la gendarmerie nationale pour son travail louable qu’elle ne cesse de faire.
Occasion d’inviter les forces de l’ordre à procéder à plus de démantèlements de ces réseaux qui font la loi et remplissent la région des Savanes de boissons frelatées.

Il  a juste quelques jours, une dame nommée José a été arrêtée pour dit-on être spécialisée dans la vente de produits frelatés de tout genre en prenant soin de  changer la date de péremption de ces produits.
Elle et ses complices sont  dans les mains de la Police et seront appelés à répondre des accusations portés sur eux.

Source : www.lomeinfos.com

LEAVE A REPLY