Côte d'Ivoire: la Petroci veut marier les pétroliers sur le bloc CI-531

481

Comme l’indique Africa Intelligence, le bloc offshore CI-531, opéré par Quest Energy, une compagnie pétrolière britannique détenue par le Togolais Paul Agboati, excite la convoitise de nombreuses compagnies pétrolières. Depuis quelques mois, l’Etat ivoirien, par le biais de la Petroci, exige de Quest Energy de s’associer à d’autres compagnies pour développer l’actif et a même entamé des démarches pour faciliter le partenariat.

Le gouvernement a d’abord recommandé l’entreprise chinoise CNOOC, avec laquelle les négociations n’ont pas abouti. Actuellement, le Canadien CNR, soutenu par le gouvernement, tient des négociations avec Quest Energy en vue de partager les frais d’exploration du bloc.

Même si un accord a été trouvé avec le ministère en charge du pétrole sur la masse de travail à réaliser et le bonus de signature, l’homme d’affaires togolais doit obtenir des accords avec d’autres compagnies pour en arriver à un contrat de partage de production (PSC), comme convenu avec les autorités.

Quest Energy détient également les blocs CI-521 et CI-522, en onshore près de la frontière avec le Ghana. Il faut noter qu’aucun contrat ferme n’a encore été signé sur ces actifs. Ibrahima Diaby, le directeur général de la Petroci souhaiterait également que Quest Energy s’y associe à d’autres compagnies.

Olivier de Souza

Agence Ecofin

LEAVE A REPLY