Crise au Car / Tentative d’éviction de Dodji Apevon : Yawovi Agboyibo et sa bande affûtent leurs couteaux pour le 17 octobre prochain

278

Le « Bélier noir » de Kouvé n’est pas prêt à abdiquer dans la lutte qui l’oppose à Me Dodzi Apévon. Malgré de multiples échecs essuyés à la suite de son désir manifeste de retrouver son manteau de président national, il ne veut pas en rester là. Il compte abattre une autre carte le 17 octobre prochain, date à laquelle prend fin le mandat de l’actuel président national.

Crise au Car / Tentative d’éviction de Dodji Apevon :  Yawovi Agboyibo et sa bande affûtent leurs couteaux pour le 17 octobre prochain

La nuit des longs couteaux au Comité d’action pour le renouveau (CAR), qui paralyse les activités du parti et le rend absent sur d’importants sujets politiques, continue. Le point d’orgue sera sans doute le mois d’octobre prochain. Des signes annonciateurs fusent déjà. Le camp favorable au retour de Me Yawovi Agboyibo multiplierait des réunions en catimini pour échafauder le plan de destitution de Dodzi Apévon. Ses membres, des apparatchiks du « Bélier noir », sont à pied d’œuvre. Ils travaillent sur les textes qui constitueraient pour eux l’argument béton qui donnera un aspect « légal » à leur démarche vengeresse.

Le 17 octobre prochain, l’actuel président national bouclera ses deux (02) mandats à la tête du parti. Et c’est sur cette date que les inconditionnels du président d’honneur comptent évincer Dodzi Apévon qui, jusqu’à présent, leur a fait mordre la poussière en s’appuyant sur les dispositions du parti. Cette fois, ils croient que l’heure a sonné de « rétablir » le gourou Yawovi Agboyibo. Parviendront-ils à leurs fins ? C’est la grande inconnue du 17 octobre. Car le camp favorable au président national s’attend à cela et préparerait sa contre-attaque. Ce qui annonce des tensions au sein de ce parti qui ne brille que par sa scission créé et entretenue de main de maître par Yawovi Agboyibo qui, visiblement, a la rancune tenace.

L’autre question qui se pose est de savoir si l’actuel président national cédera aux chantages liés à son mandat. Rien ne permet de spéculer sur une telle éventualité. Puisqu’au temps fort de la crise, les rumeurs ont tôt fait de lier un nouveau parti en gestation à Me Dodzi Apevon. Mais rien de tout cela n’est concrétisé pour le moment. Peut-être, il compte sur ses soutiens pour confondre ses détracteurs et déjouer leur pronostic. Le 17 octobre nous situera davantage sur les stratégies des forces en présence pour la bataille du poste du président national.

Crise au Car / Tentative d’éviction de Dodji Apevon :  Yawovi Agboyibo et sa bande affûtent leurs couteaux pour le 17 octobre prochain

Faut-il le rappeler, tout est parti d’une lettre (datée du 18 juin 2016) adressée par certains membres à la solde de Me Yawovi Agboyibo au président national. Dans le courrier, ils lui ont intimé l’ordre de tenir un congrès et que son mandat s’achève en octobre prochain. Une demande qui a confirmé les soupçons de crise au sein du parti des « deshérités ». Puis s’en sont suivis des réponses du berger à la bergère avec des allures de guerre de clans, des réunions du bureau national perturbées par les jeunes se réclamant du président d’honneur et des sorties médiatiques à travers lesquelles les deux camps s’attaquent frontalement. Toute chose qui montre que le CAR n’a jamais été aussi vacillant que son président d’honneur Me Yawovi Agboyibo au soir de sa vie.

Source :  L’Alternative

27Avril.com

LEAVE A REPLY