Conférences internationales : Lomé se positionne pour le futur

188

La capitale togolaise accueille dans la même semaine deux conférences majeures, le sommet de l’Union africaine sur la sécurité maritime et un événement parallèle consacré aux océans : menaces sécuritaires, pêche illégale, pollution, économie bleue. Un village des partenaires complète ce dispositif exceptionnel.

Des side events initiés par le gouvernement qui a confié l’organisation à la société CEIS, à l’origine du Forum de Dakar sur la sécurité. 

Pour Olivier Darrason, le directeur général, l’ensemble de ces événements replace Lomé sur la carte pour l’organisation des grandes conférences internationales.

Republicoftogo.com : comment est venue l’idée de ces side events ?

Olivier Darrason : notre société est spécialisée dans les problématiques de sécurité et de défense. Nous avons organisé à Dakar, à la demande du ministère français de la Défense, un forum sur la paix et la sécurité en Afrique. Les autorités togolaises se sont montrées intéressées par la formule centrée évidemment sur les thèmes du sommet extraordinaire de l’Union africaine.

Avec le ministère togolais des Affaires étrangères, nous avons élaboré ensemble un programme et un concept qui est à la fois celui d’un forum rassemblant les meilleurs spécialistes mondiaux, notamment africains, mais aussi un village de partenaires qui puisse être l’exemple des technologies qui sont utilisées pour résoudre les problèmes liés à l’insécurité maritime et pour promouvoir le développement économique.

Republicoftogo.com : Les thématiques au programme des 4 jours donneront-elles lieu à des synthèses et des recommandations ?

Olivier Darrason : Il y aura des suggestions, des conclusions, des recommandations qui seront d’abord transmises au président togolais vendredi qui jugera bon ou non de les transmettre à ses pairs de l’UA.

Republicoftogo.com : Ces side events et le sommet de l’UA sont-ils de nature à relancer la place de Lomé comme un centre de conférences internationales ?

Olivier Darrason : Je le crois sincèrement. La capitale togolaise dispose désormais d’infrastructures adaptées. La logistique suit. En outre, le Togo est désormais une référence en matière de sécurité maritime. Et ce pays sait de quoi il parle. Il dispose de l’un des ports les plus importants en Afrique et il est également une porte d’accès naturelle pour les pays de la sous-région.

Le Togo a donc tous les atouts en main pour redevenir comme il y a 30 ans une place de choix pour les grands rendez-vous africains et internationaux.

Republic Of Togo