Concours national de plaidoirie en DIH : 15 étudiants s’affrontent à l’UK

195

Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) au Togo organise du mercredi 24 au vendredi 26 mai 2017, pour la première fois à l’Université de Kara (UK), l’édition 2017 du concours de plaidoirie en Droit international humanitaire (DIH). Le doyen de la faculté de droit et des sciences politiques de l’UK, Prof. Babakan Coulibaley, a donné, ce mercredi à Kara, le coup d’envoi de la phase nationale de ce concours spécialement dédié aux étudiants juristes de formation.

Ils sont au total 15 étudiants, venus de l’Université de Kara, de Lomé, de l’Institut des Hautes Etudes des Relations Internationales et Stratégies (IHERIS) et de l’Institut Supérieur de Droit et d’Interprétariat (ISDI), à prendre part à cette compétition de plaidoirie en Droit international humanitaire. Les 15 challengers sont répartis en 5 équipes. Soit 3 étudiants par équipe.

Selon Adem SIEKRO, chef du bureau CICR à Lomé, ce concours a pour objectif de contribuer par une approche ludique à la promotion et à la diffusion du Droit international humanitaire.

« L’objectif de ce concours est de sensibiliser les étudiants et les responsables des Universités aux questions de Droit international humanitaire en créant un environnement favorable au développement de l’enseignement du DIH. Le concours doit permettre aux étudiants d’étendre leur connaissance en la matière de façon ludique et pratique », a-t-il indiqué.

Cette compétition, qui se veut un cadre devant « sortir le droit du livre », est articulée sur une situation de conflit dans un pays fictif. Elle donnera l’occasion aux participants de se mettre dans la position de différents acteurs (procureurs, avocats de la défense ou conseillers juridiques de l’une des parties au conflit), entre autres, à travers des jeux de rôles, des simulations ou des procès fictifs.

« Le concours donne aux étudiants, pendant ces quelques jours de challenge, l’occasion de se ré-imprégner des enseignements en Droit international humanitaire et par-dessus tout, de montrer la place du droit dans les conflits armés. On attend, par leur performance, leur prestation, qu’ils donnent à ce jeux la magie et qu’ils fassent l’honneur et la fierté de leur université respective, de leurs enseignants et pourquoi pas, de leur famille», a exhorté le Prof. Babakan Coulibaley.

Notons que les 5 équipes seront jugées, durant ces trois jours de compétition, par un jury composé « des experts indépendants du CICR et d’enseignants impartiaux ». A la fin, seule une équipe sera retenue par les membres du jury. Et c’est cette équipe championne nationale qui représentera le Togo lors de la « phase régionale » de ce concours, qui se tiendra en septembre prochain à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Pour rappel, le Droit international humanitaire (DIH) est un ensemble de règles qui visent à limiter les effets des conflits armés pour des raisons humanitaires. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités et restreint les moyens et méthodes de guerre. Guidé par le principe selon lequel même la guerre a des limites, le DIH s’attache à préserver une certaine humanité au cœur des conflits.

Source : www.icilome.com

LEAVE A REPLY