Claude Le Roy : Les Eperviers sont « sur le bon chemin »

192

Les Eperviers ont balayé 6-0 en amical les Dodo de l’Ile Maurice le dimanche dernier au stade de Kégué à Lomé. Une écrasante victoire qui fait dire au sélectionneur Claude Le Roy que son groupe « est sur le bon chemin »

Les Dodo de l’Ile Maurice n’ont pas fait le poids devant les Eperviers en rencontre amicale au stade de Kégué ce dimanche dans l’après-midi. Auréolés de leur victoire 4-2 sur une sélection de la crue locale, Emmanuel Adébayor et les siens ont atomisé leurs adversaires par 6-0. Kodjo Fo-Doh Laba marque à quatre reprises. Son capitaine et Mathieu Dossevi sont les deux autres buteurs.

Cette victoire permet à une équipe nationale que l’on dit en reconstruction depuis quelques mois de gagner en confiance. Elle crée une nouvelle atmosphère dans le nid des Eperviers. Mais le staff technique et les joueurs ne doivent pas perdre de vue qu’il ne s’agit là que de l’Ile Maurice, une sélection composée des joueurs trop tendres, non expérimentés qui, au cours de ce match test, ont été vite submergés par la vague jaune.

Le technicien français Claude Le Roy s’en réjouit et confie lors de la conférence d’après match que le score montre que son équipe « est sur le bon chemin ».

Selon des observateurs, on ne peut juger la valeur exacte des Eperviers sur cette seule confrontation certes bien aboutie. La série de matches amicaux qu’ils ont déjà livrés ont montré qu’ils ont encore du pain sur la planche, donc du chemin à faire pour devenir une sélection solide et compétitive.

La kyrielle de rencontres amicales du Togo rentre dans le cadre de sa préparation de la deuxième journée des éliminatoires de la prochaine CAN prévue au pays de Paul Biya en 2019.

Le 9 mars prochain, au stade de Kégué, les Eperviers recevront les Ecureuils du Bénin. Après une défaite contre l’Algérie, la bande à Claude Le Roy a l’obligation de gagner pour se relancer et surtout montrer que sa défaite de la première journée est un accident de parcours.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here