Ce que l’opposition a dit à la délégation ghanéenne…

0

Une délégation mandatée par Nana Akufo-Addo, président du Ghana, a rencontré hier à Lomé la coalition de l’opposition. Au menu des discussions les contours du dialogue en vue.

Conduite par Albert Kan-Dapaah, cette délégation a rencontré des membres de la coalition composée de 14 partis politiques de l’opposition. Selon les informations qui ont filtré, les émissaires du président ghanéen ont estimé « que le temps est maintenant propice pour démarrer le dialogue entre les deux parties ».

Albert Kan-Dapaah, rapporte Liberté, a déclaré que lui et les autres membres de son équipe ont « discuté des contours de ce dialogue avec l’opposition ». « Et nous allons faire autant avec le pouvoir, et nous sommes convaincus que nous trouverons un consensus sur le quand, comment et le lieu de ce dialogue », a-t-il ajouté.

Le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, qui était également présent à la rencontre, a, de son côté, préféré la discrétion. Toutefois, a-t-il souligné que « Nous avons fait des propositions. La délégation ghanéenne va les présenter au pouvoir en place et on verra la suite ».

La crise politique togolaise enlisée depuis août dernier inquiète dans certains milieux diplomatiques et dans les palais présidentiels ouest-africains.

Après l’opposition, monsieur Kan-Dapaah et sa suite ont rencontré la mouvance présidentielle.

Selon certaines indiscrétions, ce dialogue pourrait s’ouvrir au plus tard le 1er décembre 2017.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here