CAN 2017 : Jour de vérité pour les Eperviers du Togo

146

Certains l’appelleront match de rachat, d’autres, le match de la dernière chance et d’autres encore, la finale du groupe C. Toujours est-il que les Eperviers du Togo jouent gros leur chance aujourd’hui pour la suite ou non de la CAN 2017. Avec un seul point au compteur et bon dernier, lesEperviers du Togo qui affrontent les Léopards de la RD Congo, ce soir sur le coup de 19 heures, au même moment que l’opposition Côte d’Ivoire-Maroc, ont leur destin en main. Une victoire sur ne serait-ce que la plus courte marge (1-0) peut les qualifier pour les quarts de finale. Adebayor et ses coéquipiers le savent très bien.

« C’est le match le plus important de ma carrière, pour l’instant de ma vie », a laissé entendre hier, soit à plus de 24 heures du match, le capitaine des Eperviers du Togo, Sheyi Emmanuel Adebayor.

Mieux, il fait référence à certaines stars de la planète foot. « Les grands joueurs de ma génération que j’ai côtoyés m’ont toujours dit ’le match le plus important de ta carrière, c’est celui qui vient’, donc, oui, contre les Congolais, c’est le match le plus important de ma carrière, pour l’instant de ma vie », a confirmé l’ancien monégasque et ancien gunner.

Il a manifesté son envie de poursuivre l’aventure dans cette compétition de la CAF, où il n’a jamais inscrit le moindre but. « Si j’ai pris l’avion pour venir à la CAN au Gabon et perdre après deux matches, ça ne sert à rien. Je veux continuer à vivre l’aventure. Je dois montrer la voie, je ne peux pas manquer de courage et donc j’ai dit qu’on jouerait pour se qualifier. Le destin est dans notre main », a-t-il conclu.

Voilà bien une réaction qui montre à suffisance que l’attaquant togolais est bien informé de la mission qui les attend ce jour à Port Gentil. L’erreur n’est pas permise sinon, ce sera l’enfer qui s’ouvrira sous leurs pieds.

Dans le même sens que son joueur, le coach des Eperviers, le Français Claude Le Roy compte bien sur son joueur et d’ailleurs sur l’ensemble de son groupe.

“Un consultant a dit que j’étais gentil avec Adebayor pour le mettre dans ma poche, mais c’est faux, je ne cherche pas à me mettre les joueurs dans la poche. Quand on a des choses à se dire, on se les dit. J’ai eu des coups de gueule avec lui, parfois, mais notre respect mutuel est plus fort que tout », a développé Le Roy, parlant de l’ancien sociétaire du Real Madrid.

Avant ces rencontres, la situation dans le groupe C se présente comme suite : RD Congo (4 pts), Maroc (3pts), Côte d’Ivoire (2 pts) et Togo (1 pts).
G.K

Togosite.com

LEAVE A REPLY