Blitta : Un homme grièvement blessé au coupe-coupe par un peul

2269

Visiblement, les peuls n’ont que faire des nombreuses mises en garde des autorités concernant les violences en période de transhumance. Ces derniers se croient en terrain conquis dans certaines localités du Togo et continuent d’occasionner des dégâts.

Pas plus tard que le vendredi 14 avril dernier, Assim Kossi, un habitant d’Apapassou, dans la préfecture de Blitta, a été agressé par un bouvier et serait actuellement hospitalisé. A en croire les propos rapportés par le confrère « Liberté », il sonnait 19 heures lorsqu’un peul est entré dans la maison de Asssim Kossi, pour lui demander de l’eau, histoire d’étancher sa soif.

Le bouvier lui confiait qu’il était à la recherche de son bœuf et donc il se rendait chez un de ses camarades. Un moment après, ce dernier (bouvier), revint lui demander à manger. Mais sa réponse a été « la pâte est finie et ma femme est partie au marché ».

Le temps de réaliser, le peul a sorti un coupe-coupe et lui a blessé le genou. Et comme si cela ne suffisait pas, ce dernier lui a aussi tailladé l’épaule. Ameutés par les cris de douleurs de la victime, les riverains ont accouru mais le peul a pris la clé des champs.

« J’ai été transporté à l’hôpital de Pagala, mais comme ça n’allait pas, j’ai été évacué vers Sokodé où j’ai suivi des soins au genou et à l’épaule. C’est cette semaine qu’on m’a ramené à Blitta où je suis actuellement », a confié la victime.

Curieusement, à en croire Assim Kossi, le commandant de Brigade aurait interdit aux villageois de s’en prendre aux peuls et à leurs bovins, arguant qu’il se chargera personnellement de cette affaire. Mais en attendant, l’auteur de l’agression est introuvable.

JA

Lomechrono.com

4 COMMENTS

  1. les autorités savent ceux nos frères togolais en du raient dans leur pays. on sacrifie trop le togolais au nom de la protection des étrangers

LEAVE A REPLY