Bawara : ‘Le projet de loi n’est pas figé’

71

La commission des lois de l’Assemblée a débuté ce vendredi l’examen du projet de révision constitutionnelle introduite par le gouvernement.

Au  micro de la radio française RFI, Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique a précisé que le  texte ‘n’est pas figé’ et qu’il pourra être amendé. 

Le ministre a ajouté que de l’article 59 concernant la limitation du mandat présidentiel était identique à celui proposée dans le rapport de la commission vérité Justice et réconciliation (CVJR).

‘La réforme constitutionnelle  n’a  pas  vocation à régler des problèmes personnels. L’esprit de la réforme est que la loi dispose pour l’avenir et donc nous ne pouvons pas commencer par spéculer et à débattre des questions  de candidature avant d’avoir opérer les réformes’, a déclaré Gilbert Bawara.

Il a rappelé que la qualité d’un dirigeant ne reposait pas sur un patronyme, mais sur ses compétences à diriger un pays. Il a enfin souligné l’évidence : ce sont les électeurs qui élisent un président et décident ou non de l’alternance.

Republic Of Togo