Attentat de Soudou : 25 ans après, Gilchrist Olympio revient sur le drame

1271

5 mai 1992, 5 mai 2017, voilà 25 ans, jour pour jour, que 12 Togolais tombaient sous les balles d’une armée à la solde du régime de feu Général Gnassingbé Eyadéma, dans la préfecture d’Assoli à Kara. Ce triste attentat est survenu alors que le convoi de campagne de l’UFC, dirigé par Gilchrist Olympio tombait dans une embuscade à Soudou. Dans un communiqué rendu public ce jour, le président national de l’UFC, Gilchrist Olympio, rescapé de cet attentat, dit porter toujours la marque de ce triste évènement. Voici le communiqué dans son intégralité.

Communiqué relatif à l’attentat de Soudou, le 5 mai 1992

Le 5 mai 1992, le convoi de campagne de l’UFC, dirigé par Gilchrist Olympio tombe dans une embuscade à Soudou.

Plusieurs de nos compagnons y ont perdu la vie dont le Docteur Marc Atidépé, Moussa Mama Touré, Ouro Atchankpa Zakari, Sama Tchatchibo Alasa. Sans compter les rescapés qui portent encore en eux les séquelles de cet attentat.

En ce jour du 5 mai 2017, nous nous souvenons particulièrement du sacrifice de nos compagnons dont la seule ambition était d’œuvrer pour l’avènement d’un Etat de droit et de la démocratie dans notre pays.

Cet événement tragique n’a pas estompé notre détermination et notre engagement pour un Togo meilleur.

Ce devoir de mémoire nous oblige à une responsabilité, faire aboutir ce combat pour un changement dans la paix, la tolérance, la fraternité

Le Président national Gilchrist OLYMPIO

Source : www.icilome.com

LEAVE A REPLY