Appui logistique de la Banque mondiale

69

La Banque mondiale vient d’approuver un nouveau crédit de 18 millions de dollars (10,5 milliards FCFA) en faveur du Togo, destiné  à aider le pays à renforcer l’efficacité des services de logistique commerciale.

Ce  financement permettra l’exécution du projet de facilitation du commerce et de compétitivité des services logistiques (PFCCSL) dont l’objectif est d’introduire des critères clairs pour la professionnalisation du transport routier et des services logistiques et appuiera les réformes pour la facilitation des échanges visant à réduire les délais d’immobilisation dans les ports et les temps de transit.

Ces dernières années, le Togo a nettement amélioré la performance de ses services logistiques mais des améliorations sont nécessaires dans l’ensemble de la chaîne de valeur.

Le PFCCSL vise à améliorer le cadre juridique et réglementaire et prévoit des sessions de formation.

La modernisation de la flotte de camions, à travers des instruments de crédit-bail (leasing) pour renouveler les véhicules, fera également partie des priorités.

 ‘L’économie togolaise est ouverte aux échanges internationaux et, grâce à sa situation géographique et ses infrastructures portuaires, le pays est une voie d’accès idéale aux marchés régionaux et internationaux et peut en outre servir de pôle logistique et de transport pour la sous-région »,  a déclaré Pierre Laporte, le directeur des opérations de la BM pour le Togo.

Le nouveau projet entend également aider le Togo à mettre en œuvre l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges afin d’améliorer les services de logistique commerciale, d’optimiser les services douaniers d’enregistrement pour les négociants et les opérateurs de services logistiques respectueux de la législation, de favoriser le dialogue entre les parties prenantes et d’améliorer la gouvernance,  introduire dans la lignée des programmes nationaux et régionaux pour le transport et la facilitation des échanges.

L’impact sera la diminution du coût de la logistique commerciale, avec des effets positifs sur la compétitivité des entreprises, le coût des services logistiques et l’accessibilité globale du secteur, ce projet concourt par ailleurs à la réalisation du double objectif de la Banque mondiale de mettre fin à la pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée

Un grand nombre d’opérateurs du secteur du commerce et de la logistique, publics comme privés, bénéficieront de cette nouvelle opération — des organismes publics aux sociétés de transport en passant par les chauffeurs routiers et d’autres professionnels de la logistique.

Le projet induira également, selon la Banque mondiale, une baisse des coûts indirects supportés par la société au sens large à cause de la pollution, de la dégradation des infrastructures routières et des accidents. 

Republic Of Togo