Aného sous l’eau de la mer 12 juin 2017

11209

Aného sous l’eau de la mer                                                                             12 juin 2017
Par Serge Lemask, togo-online.co.uk
Week-end noir pour les populations d’Aného, une ville frontalière au Bénin, située à 50 km à l’Est de Lomé, plus précisément celles qui vivent en bordure de la mer. Dimanche, elles se sont réveillées sous l’eau de la mer.

D’après les témoignages, l’eau a pris d’assaut les maisons aux environs de 4 heures du matin. Les effets personnels des pauvres populations ont été emportés par les vagues débordantes de la mer. Malgré tous leurs efforts, les riverains n’ont pas réussi à sauver grand-chose.

« Ce matin, nous nous sommes réveillés dans l’eau. Les vagues sont entrées dans nos maisons et ont emporté des choses. Nous ne savons pas à qui demander de l’aide, c’est pourquoi je demande au gouvernement de faire quelque chose pour nous », a souhaité une riveraine à la Radio Télévision Delta Santé (RTDS).

Il est vrai que la mer n’est pas à son premier débordement dans cette localité mais celui du dimanche était inhabituel.

« Nous vivons ici depuis longtemps et la mer déborde souvent mais ce qui s’est passé hier, était vraiment grave. Nous en appelons à Faure Gnassingbé pour qu’il règle notre problème sinon nous mourons un jour dans ces vagues », a ajouté un jeune de la localité.

La monté vertigineuse de la mer et la construction du 3eme quai par le Groupe Bolloré, au Port Autonome de Lomé (PAL) sont à l’origine de cette triste situation. C’est d’ailleurs pourquoi des experts n’ont de cesse attiré l’attention des autorités togolaises sur la gravité de l’érosion côtière à Aného. Certains disent même que cette ville est menacée de disparition.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here