Alberto Olympio : Victime des âneries de la justice togolaise…

222

« Les contorsions judiciaires ont commencé pour Alberto Olympio » –  Carlos Ketohou

Accusé de faux en écriture bancaire, de détournement de crédits et d’abus de bien sociaux dans une affaire qui l’oppose à Cauris Management qui aurait accordé un crédit de 5 millions d’Euros, à la société AXXEND dont il est le patron, l’opposant togolais, Alberto Olympio, qui a jeté l’éponge à la veille de l’élection présidentielle d’avril 2015 est sous le coup depuis quelques semaines à des contorsions judiciaires caractéristiques de la justice togolaise.

Alberto Olympio : Victime des âneries de la justice togolaise…

D’après des indiscrétions qui sont parvenues à notre rédaction, le juge aurait prononcé un non-lieu dans cette affaire, disculpant du coup le Président du parti des togolais.

Des informations de sources concordantes font état du fait que la notification serait en attente d’être faite au conseil de monsieur Olympio lorsque subitement le dossier est retourné devant le doyen des juges d’instruction. Le non-lieu ordonné risque encore une fois d’être remise en cause, on ne sait pour l’instant pour quel motif.

Ce qui met d’ores et déjà le leader du PT dans une confusion par rapport à la situation. Des tractations sont actuellement menées pour déjouer la manoeuvre qui, si elle abouti, entrainerait la condamnation du politicien et la déclaration de son inéligibilité.

C’est en fait ce qui ressort des juristes que nous avons approchés.

Le jeudi 12 mars 2015, l’opposant togolais Alberto Olympio était devant le juge d’instruction. Inculpé le 25 février 2015 dans une affaire qui l’opposait à Cauris Investissement à qui il devrait 2 millions d’Euros.

Sorti de l’audition, on se rappelle, le président du Parti des Togolais s’est dit « serein » et attend que la procédure judiciaire suive son cour.

L’affaire remonte en 2013. Le directeur général de Cauris Management, un des actionnaires d’Axxend, aurait porté plainte contre Alberto Olympio pour détournement d’un crédit de 2 millions Euros de la société à des fins personnelles.

Cauris Management, une société d’investissement est l’un des principaux actionnaires d’Axxend à hauteur de 5 millions Euros.

Le plaignant dans cette affaire est Noël Eklo, financier de formation, Noël Eklo, 42 ans, dirige Cauris Investissement, une société financière parrainée par la BOAD (Banque ouest-africaine de développement).

Alberto Olympio a déclaré à Jeune Afrique dans le temps n’avoir signé aucun document en « nom propre » avec Cauris Management. L’allure que prend donc actuellement la procédure ne devrait pas tranquilliser Alberto et ses militants qui ne baissent pas les bras en ce qui concerne leur position politique critique à l’endroit du pouvoir.

Source : [31/05/2016] Carlos Ketohou, L’Indépendant Express

27Avril.com

LEAVE A REPLY