Affaire des élèves de Yembour : Les cinq personnes arrêtées seront jugées le 26 mai prochain 23 mai 2017

315

Affaire des élèves de Yembour : Les cinq personnes arrêtées seront jugées le 26 mai prochain                                                                             23 mai 2017
Kombaté Seydou, une des personnes détenues dans l’affaire

Par Serge Lemask
Après la libération au forceps de Gbiak Mindabe, Kanloklare Sayabia et Kanfoire Kinanssoa, les trois élèves de Yembour arrêtés lors de la grève des enseignants, les autorités locales (préfecture de Tandjouaré) sont décidées à mener la vie dure aux cinq personnes détenues dans cette affaire.

Tout est parti d’une réunion organisée par le chef canton avec les parents des trois élèves précédemment arrêtés. Au cours de la réunion, le chef prétendait avoir réussi à libérer les trois élèves sur l’engagement selon lequel leurs parents verseront aux autorités de Tandjouaré des dommages.

Une allégation balayée du revers de la main par Kombaté Seydou, un participant venu de Lomé, selon certaines sources.

Ce dernier, prenant la parole a indiqué avoir été témoin des dégâts causés par des élèves dans d’autres localités du Togo lors de la grève mais à aucun moment, il n’a été demandé aux parents de payer les dommages. Plus loin, il a souhaité que les parents exigent des autorités locales une demande écrite pour que l’histoire en tienne compte. Cette proposition lui a valu une arrestation avec quatre autres personnes Gbansar Nibtang, Douti Kadjlin, Dankour Limong-Yo, Dankour Kanatin.

Les cinq personnes sont alors accusées par les autorités de Tandjouaré d’avoir demandé aux parents d’élèves, en présence du chef, de ne pas payer les frais des dégâts sans un engagement écrit du préfet.

Jetés en prison depuis des semaines, ils seront jugés le 26 mai prochain. Une chose est sûre, ils ne sont pas au bout de leur peine.
Nous y reviendrons.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here