Adjamagbo-Johnson : 'Il est du devoir de tous les togolais d’achever la longue lutte'

0

Pour les manifestations publiques de 3 jourus qui démarrent ce mardi, une délégation des 14 partis de l’opposition conduite par Brigitte Adjamagbo Johnson a sillonné la région des plateaux le week-end dernier. Le but était de sensibiliser les populations sur les enjeux des nouvelles grandes mobilisations de l’opposition dans le pays. A l’occasion, Mme Adjamagbo-Johnson a appelé les populations à conclure la longue lutte.

Démarrée le samedi 4 novembre, la tournée a conduit Mme Adjamagbo et sa suite dans quatre localités des préfectures de l’Anié, de l’Ogou, de Haho et de Zio. Pour mettre toutes les forces de leur côté, les responsables des 14 partis de l’opposition se veulent plus proches des populations pour les encourager à se mobiliser massivement les 7-8-9 novembre pour faire tomber le régime de Faure Gnassingbé.

Partout, Mme Adjamagbo et sa délégation se sont présentées à la population ainsi que les raisons qui les amènaient vers eux. Le message adressé aux populations a été le même dans toutes les préfectures.

Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, Prince Sémanou, Kossiwoa Dabla, Adodo Koffi, Akoumè Elli, Kokou Aloté, Kodjogan Atsu et les autres ont sensibilisé les populations sur les mobilisations qui démarrent à partir de mardi. Ils ont expliqué aux populations les enjeux de la mobilisation (le retour de la constitution de 92, le départ de Faure et leur opposition au référendum) et les difficultés que le régime rencontre actuellement avec les partenaires occidentaux et encouragé les populations à éviter la peur et à se mobiliser les prochains jours pour faire tomber le régime.

« L’heure de la vérité a sonné. La population a décidé d’en finir avec ce régime en témoigne ses meetings. Nous leur avons apporté des messages de mobilisation, de prise de conscience et de la responsabilité actuelle de tous les citoyens. Nous avons compris que dans les localités les compatriotes togolais n’ont pas encore pris la mesure du regain historique de la longe lutte que la démocratie au Togo connait. Nous avons saisi l’opportunité de ces meetings pour leur expliquer les enjeux, pour leur faire comprendre qu’ils ne doivent pas écouter les intimidations qui viennent de certains fils et filles des localités parce qu’il s’agit de sauver le Togo. Il est du devoir de tous les togolais d’achever la longe lutte que le peuple a entamé », a-t-elle déclaré.

Les responsables locaux de la coordination ont salué la démarche de la coordination nationale pour venir soutenir la base pour les prochaines mobilisations.

Ils ont par l’occasion exhorté les populations à sortir les 7-8-9 novembre pour démonter le régime.

  

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here