Accident de circulation à Akodésséwa, Lomé : Un cargo convoyeur de fonds écrase un jeune homme, blesse grièvement un autre.

1884

C’est aux alentours de 19h 30 de Lomé, que des cris de lamentations accompagnés de pleurs des femmes témoins de la scène horrible, ont retenti dans tout le quartier d’Akodésséwa menant au port de Lomé. Et pour cause ! Un véhicule cargo convoyeur de fonds, immatriculé TG-O679-AH, qui convoyait de l’argent du Port autonome de Lomé (PAL) vers une destination inconnue, a écrasé un jeune homme de la quarantaine qui rentrait du service à la maison.

La victime avait remorqué sur sa moto un de ses collègues grièvement blessé et évacué d’urgence dans un hôpital. A en croire les témoins rencontrés sur-place par l’équipe de « La Gazette du Togo » dépêchées sur les lieux, cet accident pouvait être évité si le conducteur du cargo convoyant l’argent n’était pas à vive allure.

Les mêmes témoins racontent aussi que le conducteur du cargo convoyeur de fonds n’avait pas respecté les règles de la prévention routière et du code de conduite puisque les deux jeunes hommes renversés, n’avaient commis aucune erreur qui pouvait leur être aussi préjudiciable. Puisque les témoins racontent que c’est parce que le conducteur du cargo voulait coûte que coûte arriver à bon port parce qu’il convoyait de l’argent qu’il a bêtement donné la mort à un innocent. D’ailleurs le contingent de force de sécurité et de défense dépêchées sur les lieux et lourdent armées, prouvent à suffisance que ledit cargo était bourré d’argent.

Originaire du Nord (Kara) le jeune homme écrasé est marié et père d’une petite fille d’à peine deux (2) ans. (Voir image de la femme qui se lamentait la petite fille au dos). La scène a rebellé nombre de citoyens togolais qui ont accouru sur les lieux et qui voulaient en finir avec le conducteur, un homme en uniforme aussi, à en croire les témoins mais celui-ci a été protégé par ses collègues dépêchés en grand nombre sur les lieux non pas pour protéger ce dernier mais l’argent. « La vie d’un être humain n’est-elle plus importante que l’argent », se lamentait une femme témoin de la scène horrible. « Vous l’avez tué à cause de l’argent non », pestait une autre toute courroucée par l’évènement qu’elle venait de suivre.

C’est le lieu d’attirer l’attention des autorités sur le comportement de certains conducteurs de véhicules prioritaires tels que celui du cargo convoyeur d’argent. Ces derniers doivent faire preuve de respect du code de conduite et des règles qui règlementent la circulation routière afin éviter des pertes en vies humaines inutiles comme celle qui vient d’ôter la vie à un jeune homme qui a quitté sa famille le matin pour aller gagner sa vie à la sueur de son front, dans l’espoir de retourner voir sa famille le soir mais qui ne reviendra jamais par pure imprudence d’un conducteur assassin.

Trop de sang innocent coule trop sur la Terre de nos Aïeux.

Source : [18/06/2016] Idelphonse Akpaki, La Gazette du Togo

27Avril.com

LEAVE A REPLY