240 micro-projets seront implantés dans 47 communautés à la base entre 2015 et 2016

298
47 communautés de 22 préfectures des 5 régions économiques du Togo vont bénéficier sur la période 2015-2016 de différents micro-projets correspondant à 240 unités d’infrastructures d’un coût global de 5,6 milliards de francs CFA.

 

Seront construits ou réhabilités 103 salles de classes, 9 magasins de stockage, 37 boutiques, 35 blocs latrines, 13 forages, 2 centres médico-sociaux, une maternité, un laboratoire, 3 maisons de la femme 51 hangars de marché et une boucherie dans les 47 communautés bénéficiaires.

 

Deux (2) cérémonies de signature pour le démarrage des travaux ont eu lieu ce vendredi à Lomé. La ministre du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbé a signé d’une part avec les communautés bénéficiaires des micro-projets précités, des conventions de financement et d’autre part avec la Directrice de BorneFonden au Togo, Christa Nedergaard Rasmussen, une convention de partenariat relatif auxdits projets.

 

C’est en présence des préfets, des chefs traditionnels et des leaders des communautés bénéficiaires,  a constaté l’Agence de presse Afreepress.

 

Rappelant le contexte, Mme la ministre a fait savoir que la crise qu’a connue le Togo avec la rupture de la coopération internationale pendant une vingtaine d’années, a ébranlé le secteur social, ce qui a conduit à la non rénovation des infrastructures socio-collectives de base.

 

« Pour renverser cette situation et permettre à toutes les communautés de réaliser progressivement et durablement le paradigme du minimum vital commun, des projets et programmes ont été initiés. Par ces initiatives, se trouve le Programme de soutien aux micro-projets d’infrastructures communautaires (PSMICO) », a-t-elle déclaré.

 

Lancé en 2009 et piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), le PSMICO vise l’accompagnement des communautés du Togo dans le processus d’identification et de planification de leurs besoins, de renforcement des capacités des acteurs à la base et de la mise en place des infrastructures.

 

Dans le cadre de ce programme,  500 micro-projets ont été déjà réalisés au profit d’une cinquantaine de communautés pour un coût total de 10 milliards de francs CFA, selon l’ANADEB.

 

On compte parmi ces projets, plus de 200 salles de classe, la construction et la réhabilitation de 6 maisons de jeunes, 3 maisons de la femme, 7 unités de soins 212 hangars de marché et 51 magasins de stockage.

 

Selon la ministre, la liste des communautés qui attendent la mise en place de ces microprojets ne cesse de croître. Pour « combler le gap », a-t-elle lancé, le gouvernement compte sur le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), un vaste programme de plusieurs milliards de francs CFA initié par le gouvernement togolais.

 

Bernadette A.

 

Afreepress

Togosite.com

LEAVE A REPLY