Nathaniel Olympio questionne le bilan du FNFI et dénonce une escroquerie

33

Le Fond National pour le Financement Inclusif (FNFI) souffle-t-il le chaud ou le froid ? Les opinions divergent selon qu’on soit du pouvoir ou de l’opposition. Le président par intérim du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio estime pour sa part que la balance est très loin de pencher du côté du positif.

“Cette question du FNFI est une question d’escroquerie. Où on distribue des milliards par morceaux, par infinité décimale de 30 mil francs à nos mamans et les met finalement dans beaucoup plus de précarité”, a affirmé Nathaniel Olympio lundi se prononçant sur la question.

C’est sur les ondes d’une radio de la capitale. Il explique qu’ “Une fois que ces 30 mille francs ont été dépensés dans les besoins quotidiens”, la bonne dame bénéficiaire finit par “rentrer dans la clandestinité et est pourchassée”.

Pour le président par intérim du Parti des Togolais, même si à titre individuel il y en a qui ont pu tirer leurs épingles du jeu, le bilan est loin de pencher au positif.

“D’une manière générale, au niveau de chaque citoyen togolais, on est encore loin du compte. On a pas encore mis en place une politique économique qui rende la participation de chaque citoyen à la croissance effective”, soutient-il.

Aussi déplore-t-il qu’il manque toujours et encore au Togo des institutions fiables et rassurantes qui puissent amener les citoyens à exprimer tout leur potentiel.

Mais du côté des autorités, il est indiqué que le FNFI a déjà touché près de 750 mille personnes à travers ses différents produits dont l’Accès des pauvres aux produits financiers (APSEF), l’Accès des jeunes aux produits financiers (AJSEF) et l’Accès des agriculteurs aux produits financiers (AGRISEF).

 

TogoBreakingNews.info