Merci qui ?

82

Les opposants font parfois preuve d’une certaine lucidité. C’est le cas de Brigitte Johnson Adjamagbo.

La secrétaire générale  de la  Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) a reconnu mercredi que le Togo avait réalisé des avancées dans de nombreux domaines.

‘La lutte ouverte le 5 octobre 1990 a permis d’obtenir des gains inestimables. Nous pouvons parler de la liberté d’expression, de la liberté de presse. Aujourd’hui, grâce à la charte des partis politiques, on a mis fin au parti unique, parti d’Etat ; la lutte nous a permis d’obtenir une nouvelle constitution, nous en sommes encore à nous battre pour obtenir les réformes institutionnelles et constitutionnelles, nous en sommes encore  à demander l’organisation des élections locales’, a déclaré Mme Brigitte 

Mme Johnson Adjamagbo s’exprimait à l’occasion du 26e anniversaire du début du ‘printemps togolais’ qui avait marqué l’instauration de la démocratie.

Les avancées observées par la responsable de la CDPA ne sont pas uniquement le résultat des combats menés par l’opposition, mais de la volonté des autorités politiques d’évoluer vers plus de liberté, vers plus de démocratie.

A cet égard, l’arrivée au pouvoir de Faure Gnassingbé en 2005 a donné un bon coup d’accélérateur au mouvement démocratique.

Republic Of Togo