Même pas une petite reconnaissance !

40

Beaucoup de journalistes « gnassingbélandais » veulent savoir la raison pour laquelle « Faure-vi » ne les calcule pas. Ils se demandent s’ils auraient fait les grosses commissions sur les siennes sans le savoir. En presque 12 ans de mandature, l’homme n’a jamais rencontré les hommes des médias « gnassionaux. Il aime à chaque fois s’exprimer aux micros des « journaleux » des chaînes étrangères. Si ce n’est pas le cas, c’est sur les réseaux sociaux plus précisément sur Twitter qu’il adore faire son « farot ». Les « juliettes » « gnassingbélandais » auraient-ils des faces de « bibi » (fantômes) ou quoi ?

Même pas une petite reconnaissance !

En mars 2015, la présidence avait annoncé une conférence de presse que le Prince allait lui-même animer. Cette rencontre relayée en fanfare par le « mangeons club » était devenue l’évènement de l’année. Fallait voir ! Les DP, au lieu de laisser leurs employés assister  à la rencontre, avaient arboré leurs plus beaux vestons et se sont déplacés en nombre à la « prégodence ». Mais le « p’ti » leur a fait « gweta ». C’est le Premier ministre d’alors, Ahoomey-Zunu Kwesi Séléagodji qui a remplacé le « p’ti » pour animer la fameuse conférence et lancer officiellement les préparatifs du sommet sur la sécurité maritime. Le compte à rebours de l`organisation avait donc commencé. Même si on sait qu’elle sera reportée au moins deux fois avant de se tenir du 10 au 15 octobre dernier.

Le sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité, la sureté maritimes et le développement a bel et bien  tiré sa révérence samedi dernier. En bon citoyen aimant les échanges de civilités, « Faure-vi » n’a pas hésité à remercier les participants. Dans un communiqué, la présidence de la République souligne que « le sommet de Lomé, avec l’adoption de la charte sur la sécurité maritime et le développement en Afrique, est une évolution marquante dans le processus d’intégration et de coopération ». « Le président Faure Gnassingbé exprime sa gratitude et ses remerciements à tous ceux qui ont participé au sommet : chefs d’Etat et de gouvernement, ministres, officiels, experts, … qui ont largement contribué à la réussite de l’événement … », indique-t-il. Et le texte continue : « Gratitude aussi à l’égard de la population togolaise dont le sens de l’hospitalité et le civisme ont été remarquables tout au long de cette période ».

Humm ! Qu’est-ce que les « juliettes » doivent faire pour que le « p’ti » leur prête quelques secondes d’attention un jour ? Il pouvait dans son communiqué les remercier aussi. Ce sont eux qui ont fait le grand boulot parce qu’ayant relayé les informations sur le sommet malgré leurs piètres moyens.  Même pas une petite reconnaissance.  C’est la preuve des paroles de Jésus qu’« un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison ».  Yakoo…

Source : Liberté

27Avril.com