Me Dodji Apévon : “Avec le recul, nous comprenons mieux”

12

Le moment tant attendu du congrès constitutif du parti FDR est le discours de son président, Me Dodji Apévon. Discours qu’il vient de prononcer devant des leaders de partis politiques, des militants et d’autres invités de marque.

Pour Me Dodji Apévon, ce samedi 26 novembre 2016 est un “jour exceptionnel préparé pour nous par le Seigneur”. Il a félicité les militantes et militants qui l’ont suivi et ont eu confiance en lui, malgré les difficultés qui ont jalonné le parcours aboutissant à la création de ce nouveau parti.

“Je sais toutes les pressions et intimidations que vous avez subies pour vous décourager et vous amener à vous retourner du projet commun que nous avons”, a-t-il lancé à l’endroit de ses militants.

Après avoir raconté une anecdote sur un homme qui a pris un bateau, mais qui s’est retrouvé sur une île perdue, après un naufrage, il exhorté les siens à ne pas se décourager lorsque surviennent les problèmes et difficultés de la vie, surtout quand cela vient des hommes.

“Dieu a plusieurs moyens de résoudre nos problèmes. Tes amis peuvent te quitter, te trahir, ne crois pas que l’Eternel t’a rejeté. Il veut plutôt t’éloigner des mauvaises compagnies”, a-t-il dit.

Et de reprendre cette phrase du célèbre chanteur togolais, Midi Lacos :”Dieu permet que certains événements douloureux et incompréhensibles pour nous les humains, arrivent afin que l’avenir soit meilleur”.

Visiblement, Me Dodji Apévon a compris la leçon reçu de l’autre parti. “Avec le recul, nous comprenons mieux. Nous comprenons que tout cela fait partie du plan de Dieu et qu’aucune situation n’arrive au hasard. Loin de maudire ceux qui nous ont outragé, nous ont fait souffrir, nous les bénissons au contraire”, a-t-il indiqué, sûr de lui.

Pour lui, un parti politique de plus au Togo n’est pas de trop. Il suffit de parcourir l’histoire de notre pays pour s’en convaincre.

“Ceux qui seront tentés de poser cette question légitime doivent en réalité en avoir la réponse, lorsqu’ils font une analyse sérieuse de la situation politique actuelle de notre pays (…). La crise politique s’est exacerbée d’année en année”, a souligné Me Apévon.

Nous y reviendrons.

I.K

icilome.com