Louis Michel: ‘Faure Gnassingbé est un président exceptionnel’

90

Ancien commissaire de l’Union Européenne, Louis Michel à la 11e conférence annuelle de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe, le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC), a dû faire appel à tous son “génie louangeur” pour dire, oh combien, Faure Gnassingbé est un président « parfait ».

Exceptionnalité, universalité, grande personnalité, intelligent et visionnaire, crédibilité, proactivité, reconnaissance internationale… autant de qualités que le diplomate européen admire chez le Président togolais. Curieux ! Admiration ou opération de cirage des bottes au prince de Lomé II?

« Le président Faure Gnassingbé est un président exceptionnel, reconnu en Afrique par ses pairs. Votre président est une personnalité qui inspire, qui est respecté, qui pratique l’ouverture politique, qui pratique aussi et ça c’est le sens des visionnaires, qui pratique la proactivité, qui fait preuve d’une grande apathie, de beaucoup de crédibilité sur le plan international, je veux vouloir témoigner de ce que le président Gnassingbé véritablement exprime et est perçu de plus en plus au sein de la communauté internationale comme une personnalité à la fois intelligente et visionnaire surtout engagé à force de sagesse, à force de volontarisme et ce qui peut être le plus prégnant, ce qui peut être le plus impressionnant et qui impressionne le plus, c’est cette volonté permanente qu’il a d’exprimer son souci et sa volonté d’aller à la rencontre de ce qui le préoccupe le plus, c’est-à-dire le très grand taux de la jeunesse dans notre société. Je pense qu’à ce titre, il fait œuvre de vision, mais aussi c’est un précurseur en Afrique », dixit Louis Michel.

Pourtant, 11 ans de gouvernance de l’homme ainsi décrit n’ont pas suffi à doter les hôpitaux togolais, ne serait-ce que du paracétamol. Au cœur de Lomé, l’eau potable est encore un rêve nourri pas les promesses politiques.

Si le génie de Faure Gnassingbé ainsi décrit par Louis Michel pendant 11 années de règne, se terre dans sa tour à Lomé II pendant que les femmes accouchent à même le sol dans les hôpitaux (au CHU Sylvanus Olympio, le plus grand hôpital du pays), que le Togolais Lambda peine à trouver un repas par jour… alors quelle autre qualité faut-il avoir pour diriger une Nation où les richesses seront équitablement réparties.

Si Louis Michel l’ignorait, Faure Gnassingbé a lui-même reconnu que l’injustice sociale est un phénomène atypique au Togo et qu’une “minorité” se régalait de la sueur de front d’une “majorité”. Le président togolais nanti de tout ce bagage scandé par le diplomate, n’arrive pourtant pas à renverser la tendance.

On ne peut que tomber des nues quand certains diplomates, contre vents et marrées, tentent d’habiller les drastiques réalités que vivent les populations togolaises, dans des discours élogieux, purement politiques à des fins dont seuls eux sont conscients.

Quels sont les dessous du controversé “vibrant témoignage” de celui qui aurait passé quelques années de sa carrière diplomatique au Togo, à l’époque du feu Gnassingbé Eyadéma ?

A. Lemou

icilome.com