« L’OTR, un défi national » selon le GRADD

43

Le Groupe de réflexion et d’action pour le dialogue, la démocratie et le développement (GRADD) a tenu une conférence de presse ce mardi à Lomé. A l’en croire, l’Office togolais des recettes (OTR) doit revoir son fonctionnement de fond en comble.

La rencontre avec la presse dénommée « L’OTR, un défi national », a été l’occasion pour les responsables de cette organisation de la société civile de relever les insuffisances de l’arsenal juridique de l’OTR, notamment un amalgame entre les organes et les personnes.

« Quand vous dites organe, c’est le commissariat et non commissaire et quand on nous dit le commissaire et la direction rattachée, c’est du jamais vu. Il faut que les autorités se ressaisissent et mette l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », précise Daniel Afidégnon, le responsable commission juridique du GRADD.

Il déplore également le fait que le commissaire de l’OTR soit un anglophone qui ne peut s’exprimer en français et souligne que le fonctionnement de cette régie financière viole la Constitution togolaise.

En clair, l’OTR n’apporte rien à l’économie togolaise. Pour les solutions, lisez notre article intitulé « Le GRADD prescrit un remède à l’OTR » publié le 8 novembre 2016.

A.H.

icilome.com